Cameroun – Eneo : Deux centrales thermiques bientôt opérationnelles à de Douala – 21/01/2015

Eneo devrait bientôt faire tourner au gaz, deux de ses centrales thermiques de Douala. Photo d'illustration
Eneo devrait bientôt faire tourner au gaz, deux de ses centrales thermiques de Douala. Photo d’illustration

Energy of Cameroon (Eneo), l’entreprise en charge de l’énergie électrique au Cameroun, devrait bientôt en produire à partir du gaz, dans ses centrales thermiques de Bassa et de Logbaba, des localités situées à Douala (capitale économique), ce qui lui permettra de réduire les coûts d’exploitation de ces unités.

L’information n’a pas été donnée par l’entreprise elle-même, mais a été déduite par l’agence Ecofin, d’une annonce faite le 19 janvier 2015 par Victoria Oil & Gas, la junior minière britannique actionnaire majoritaire de Gaz du Cameroun (GDC). Dans cette annonce VOG explique aux investisseurs du London Stock Exchange où elle est cotée, qu’elle a achevé la connexion des sites concernés en avance sur les délais. « Les pipelines sont actuellement en phase de test et il est prévu que cela s’achève d’ici la fin de la semaine. Eneo avait souhaité que ces centrales soient connectées et puisse produire 50 mégawatts d’électricité avant la fin du premier trimestre 2015. GDC anticipe désormais que ces objectifs seront atteints avant cette période », peut-on lire dans le communiqué.

Pour Gaz du Cameroun, l’affaire se présente comme une belle opportunité d’accroitre ses revenus. Le contrat avec Eneo, qui est majoritairement contrôlé par le fonds d’investissement britannique Actis, court sur deux ans renouvelable, et porte sur la livraison de 9 millions de pied cubes standards par jour, durant la période de saison sèche qui part de janvier à décembre, et 3 millions de pieds cubes standards par jour, pour la période moins sèche qui va de juillet à décembre.

L’opération est encore plus avantageuse pour Eneo. L’entreprise devrait ainsi réduire le coût de production d’électricité de ces deux centrales, dans la mesure où la facture payée à Gaz du Cameroun, pour chaque kilowatt d’équivalence consommé en gaz, sera de 15,35 FCFA. Un prix beaucoup plus confortable que les 110 FCFA le kilowatt qu’il fallait débourser pour la production au fioul lourd.

Avec des travaux en cours sur la principale centrale de production de Song Loulou et la saison sèche qui s’annonce déjà au Cameroun, l’annonce de Victoria Oil and Gas ne fera pas des heureux que sur le London Stock Exchange. Les ménages et entreprises de Douala devrait avoir une période d’étiage moins lourde. L’inconnue est maintenant de savoir si Eneo répercutera les gains de production sur la facture des consommateurs rattachés à ces unités de production

Source: © Agence Ecofin

Par Idriss Linge

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz