Cameroun : Encore des crimes au quartier Mimboman – 26/05/2014

Deux corps ont été retrouvés en six jours d’intervalle. Les habitants redoutent le retour des crimes dits « rituels ».

Une vue de Mimboman - Photo d'archive.
Une vue de Mimboman – Photo d’archive.

Dans la nuit du 16 au 17 mai et celle du 21 au 22 mai dernier, les corps de deux jeunes femmes, ont été retrouvés aux lieux dits Mimboman Lycée et Maetur Nkoabang. Selon les enquêtes menées, elles auraient succombé à des coups de poignard. Ces évènements macabres plongent les habitants dans la psychose de la série de crimes dits « rituels » qui ont secoué la zone en fin 2013. C’est le branle-bas dans les foyers. Résultat, la vie y est bien morose et les populations sont fermées à toute conversation. C’est donc le ton fuyant que Gérard D. un habitant déclare : « Avec ces nouveaux meurtres, nous ne nous sentons plus en sécurité ici ». Aussi a-t-il entrepris de changer de lieu de résidence, pour mettre sa famille à l’abri du danger.

Un certain nombre de mesures ont pourtant été prises par les autorités administratives et les forces de police pour sécuriser le quartier Mimboman. Entre autres, fermeture des débits de boissons, patrouille et éclairage public. Des stratégies qui ne semblent pas avoir dissuadé les criminels. Avec ces nouveaux cas d’agression, les familles sont appelées à davantage de vigilance. « Mes enfants sont interdits de sortie après 18h. En plus, je vais moi-même les chercher à l’école », affirme Elvire M., une riveraine. Une attitude encouragée par Martin Motassi Locko, sous-préfet de Yaoundé VI. Saisi de la situation, le chef de cette unité administrative a déjà conçu un nouveau plan de sécurité. Seulement, il souhaite une collaboration plus étroite avec les habitants pour favoriser un retour à la normale.

Source : Cameroon Tribune

Par Michèle FOGANG