Cameroun – Émeutes à Bamenda : l’ UNDP prône le dialogue pour préserver l’unité du pays

Bello Bouba Maïgari, le ministre camerounais du tourisme | © CAMERPOST / Alain Ghislain Kanga

Le président de l’union national pour la démocratie et le progrès a pris position hier au cours d’un point de presse en marge du bilan de la récente visite du secrétaire général des nations unies pour le tourisme au Cameroun.

L’UNDP a réagi sur les évènements qui se déroulent depuis le mois d’octobre dernier dans la ville de Bamenda. Bello Bouba Maïgari a relevé dans un premier temps la légitimité des revendications des plaignants. « Nous sommes dans un pays libre. Tout le monde peut poser ses problèmes. La lecture que je fais en tant que citoyen, c’est que tout a commencé par des revendications corporatistes ; les avocats qui ont posés des problèmes propres à leur domaine, les enseignants et les étudiants. Les revendications c’est normal mais il y a des voix pour chercher des solutions ».

Bello Bouba a par la suite constaté la sensibilité du gouvernement face à ses doléances. « Nos autorités ne sont pas restées insensibles face à ses revendications. Les approches de recherche de dialogue ont été menées. Il y a aujourd’hui à ce que je sache, sous l’autorité du premier ministre, une commission interministériel et mixte qui dialogue »

Le président du parti a prôné le dialogue pour préserver l’unité du pays. « Aujourd’hui il y a cette volonté manifestée par les deux côtés. Donnons notre encouragement à la recherche par le dialogue des vraies solutions à ces problèmes, qui sont posés. Pour préserver l’unité, la stabilité de notre pays, que la grande majorité de notre population de tous les bords souhaite maintenir. Qu’il y ait récupération, qu’on ne perde jamais de vue qu’il faut préserver l’essentiel ; l’unité et la stabilité de notre pays. C’est ça ma lecture en tant que citoyen et leader politique. »

© CAMERPOST par Alain Ghislain Kanga

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz