Cameroun – Emergence : Ça passera par la fiscalité

d’Alain Symphorien Ndzana Biloa, inspecteur principal des impôts | DR
d’Alain Symphorien Ndzana Biloa, inspecteur principal des impôts | DR

Telle est la pensée d’Alain Symphorien Ndzana Biloa, inspecteur principal des impôts, dans son ouvrage paru il y a quelques jours aux éditions L’Harmattan. « La fiscalité, levier pour l’émergence des pays africains de la zone franc. Le cas du Cameroun ». Le titre de l’ouvrage renseigne à souhait sur le contenu. L’auteur, Alain Symphorien Ndzana Biloa est titulaire d’une licence en droit public et du diplôme d’inspecteur des régies financières. Il a roulé sa bosse au sein de la direction générale des Impôts (DGI) 10 ans durant, avant d’être nommé en 2011 directeur des affaires générales au ministère de la Promotion de la Femme et de la Famille (Minproff). C’est dire à quel point cet inspecteur principal des impôts connaît son sujet. Mais « A quoi sert l’impôt ? », s’interroge le préfacier de l’ouvrage, Gérard Pekassa Ndam, agrégé des facultés de droit. Lui-même répond, expliquant que « l’émergence, chère à nos dirigeants, est de façon certaine en corrélation avec le niveau des prélèvements obligatoires mobilisés. La qualité même des institutions démocratiques est tributaire de la capacité de celles-ci à lever des recettes fiscales importantes par rapport au PIB », explique-t-il. Dès lors, « la question de la fiscalité comme levier de l’émergence des pays africaines de la zone franc revêt tout son sens ».

Pour sa part, l’auteur précise que « ce livre est le fruit d’une réflexion menée par un modeste praticien de l’impôt, sur le rôle inédit que la fiscalité est appelée à jouer dans les Etats africains de la zone franc, comme levier sur lequel ils peuvent s’appuyer pour impulser leurs projets d’émergence économique ». La réflexion porte sur le Cameroun, certes, mais d’après Alain Symphorien Ndzana Biloa, elle pourrait, à quelques exceptions près, être transposée aux autres pays de la zone franc, « qui, comme le Cameroun, voient leurs politiques économiques soumises à des contraintes particulières, appliquent les recettes des mêmes experts du FMI et de la Banque mondiale, et pour la plupart, une fiscalité d’inspiration française ».

« La fiscalité, levier pour l’émergence des pays africains de la zone franc. Le cas du Cameroun » | © L’Harmattan
« La fiscalité, levier pour l’émergence des pays africains de la zone franc. Le cas du Cameroun » | © L’Harmattan

Cet ouvrage de 348 pages, paru ce mois (janvier 2016) aux éditions L’Harmattan, s’adresse aux politiques, aux acteurs sociaux et aux partenaires au développement de la zone franc. « Ils pourront s’en inspirer dans leur volonté d’agir pour la croissance économique de leurs Etats », estime le Pr Pekassa Ndam. Sous sa plume, l’inspecteur principal des impôts dresse le parcours de l’administration fiscale au Cameroun, en prenant le soin de relever les insuffisances observées. Il propose aussi des mesures correctives, « pour un atterrissage en douceur et ponctuel sur la planète de l’émergence économique souhaitée à l’horizon 2035 ».

Source : © Cameroon Tribune

Par Félicité BAHANE N.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz