Cameroun – Elections des délégués du personnel : le Snjc interpelle les entreprises retardataires

Denis Nkwebo, président Syndicat national des journalistes du Cameroun (Snjc) | DR
Denis Nkwebo, président Syndicat national des journalistes du Cameroun (Snjc) | DR

« Le 7 avril prochain, les entreprises qui n’ont pas organisé les élections de délégués du personnel sont appelées au rattrapage par le ministre du Travail et de la Sécurité sociale. Notre syndicat, qui est l’avant-garde de la défense des intérêts des travailleurs des médias, va éventuellement prendre les dispositions pour que la loi s’applique à tout le monde. La meilleure possibilité qui se présente à nous est de porter plainte aux entreprises qui n’auront pas organisé ces élections. » Denis Nkwebo, président du Syndicat national des journalistes du Cameroun (Snjc), a tenu hier 28 mars 2016 à mettre en garde les organes de presse qui ne se conformeront pas.

C’était lors d’un point de presse donné à Douala, au cours duquel le Snjc a tenu à féliciter les structures ayant respecté la date du 1er mars, entre autres Sopecam, Crtv, Le Jour, Mutations, Le Messager, Canal 2, Radio Balafon, Abk Tv…Une rencontre au cours de laquelle le Syndicat a également, à travers la déclaration N°002/BEN/PN/SNJC/2016, donné sa position quant aux sanctions récemment infligées par le Conseil national de la communication (Cnc) à plusieurs médias et journalistes.

Source : © Cameroon Tribune

Par Rita DIBA