Cameroun – Effort de guerre : Douala offre plus de 200 millions pour la guerre contre Boko Haram – 17/03/2015

Joseph Beti Assomo, le gouverneur du Littoral.
Joseph Beti Assomo, le gouverneur du Littoral.

La capitale économique a participé à l’effort de guerre contre Boko Haram vendredi dernier.

Le compte officiel, au bout de trois heures et demie de dons publics faits par les forces vives de Douala dans les services du gouverneur du Littoral vendredi 13 mars dernier, a officiellement été détaillé. D’abord l’argent : 78 millions de F en espèces, 129,4 millions de F en chèques. Ensuite des services ou biens en nature : 10 millions de F en bons de carburant, des tonnes de denrées alimentaires et de produits de première nécessité. Et bien de promesses réalisables dès cette semaine qui vaudront au moins 50 millions de F… Les vivres et matériels déposés à la base aérienne seront acheminés incessamment au front, le reste étant mis à la disposition du commandement des forces armées qui se battent contre le terrorisme exporté au Cameroun par Boko Haram.

C’est donc sans cacher sa fierté de voir Douala tenir son rang sur l’échiquier social et politique que le gouverneur Joseph Beti Assomo a redit merci à tous les donateurs. Un mot qu’il a dû prononcer des dizaines de fois au fur et à mesure que les dons étaient annoncés, remis et enregistrés par le trésorier ad hoc. Face à lui, des religieux, des bouchers, des pêcheurs, des industriels, de grands patrons, de modestes artisans, hommes et femmes d’ici et d’ailleurs en Afrique ou même de la lointaine Asie.

Réunis comme dans une assemblée familiale, des citoyens lambda tels Jules Epoh, technicien de l’audiovisuel qui a mis 5000 F dans l’enveloppe de Douala, et des vénérables figures des affaires comme Joseph Kadji Defosso, auteur d’un don de 50 millions de F. « A mon âge, c’est la première fois que je vois une telle chose [les attaques terroristes de Boko Haram, Ndlr] », a commenté le vieil homme, la gorge passablement nouée par l’émotion.

Douala qui se mobilise, à son tour, pour soutenir matériellement les forces de défense nationales a donné le ton pour toute la région du Littoral. Les mêmes gestes de solidarité suivront dans le Moungo, le Nkam et la Sanaga-Maritime, les trois autres départements qui avec le Wouri constituent la région, a annoncé le gouverneur Beti Assomo.

Ainsi, chaque citoyen, en se rapprochant de l’autorité départementale pourra manifester son soutien aux militaires au front. « L’opération est lancée et va se poursuivre, car il y a des personnes qui ont été empêchées et nous l’ont fait savoir. Nous sommes convaincus que les chiffres seront améliorés », a conclu le gouverneur, tout en assurant les populations de la région de l’observation des règles de transparence.

Source : © Cameroon Tribune

Par Jean Baptiste KETCHATENG

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz