Cameroun : Effectivité de la rentrée académique l’Enseignement supérieur

Entrée de l'Université de Yaoundé I à Ngoa Ekelle | Illustration/DR
Entrée de l’Université de Yaoundé I à Ngoa Ekelle | Illustration/DR

A l’Université de Maroua ou à l’annexe qui dépend de la faculté des sciences juridiques et politiques de l’université de Yaoundé II à Bertoua, les cours ont démarré.

C’est le Pr. Spener Yawaga, doyen de la faculté des sciences juridiques et politiques (FSJP) de l’université de Maroua qui a dispensé le tout premier cours en première année de licence ce lundi 5 octobre 2015. Une communication portant sur « la règle de droit ». Près de 300 étudiants ont pris part à ce cours. Le Pr Edward Ako Oben, recteur de l’université de Maroua est venu constater l’effectivité des cours dans cette faculté qui, l’année dernière n’avait ouvert ses portes que pour les 291 apprenants qui étaient inscrits en capacité. La rentrée académique 2015 est une réalité dans tous les sept établissements de l’université de Maroua que sont l’Ecole normale supérieure, l’Institut supérieur du sahel, l’Ecole des mines et des industries pétrolières, la faculté des sciences, la faculté des lettres et sciences humaines, la faculté des sciences économiques et de gestion et la faculté des sciences politiques et juridiques. En dehors de ce dernier établissement, les six autres ont pris le départ le jeudi 1er octobre 2015.

A Bertoua, c’était le jour de la rentrée dans cette annexe qui dépend de la faculté des sciences juridiques et politiques de l’université de Yaoundé II  Soa. Les étudiants qui avaient pris leurs préinscriptions quelques jours plutôt ont répondu à l’appel. Dans l’un des dortoirs du lycée technique de Bertoua Kano, qui sert d’amphi, l’heure était à la concentration, pour la prise des notes. Certains n’ont d’ailleurs pas caché leur satisfaction d’être les pionniers de cette nouvelle structure, qui s’installe dans la capitale régionale de l’Est. Pour ce premier jour des classes, la leçon s’est déroulée en tronc commun. Les étudiants de licence I de droit et des sciences politiques, ainsi que leurs camarades de master I étaient assis dans le même amphi, côte à côte. C’est le dortoir du lycée technique qui les a accueillis tous. Ils sont 475 au niveau I et 45 pour le master I, en attendant le résultat de capacité, composée le weekend dernier. Et qui a également enregistré près de 200 candidats. Les inscriptions pour les autres niveaux se poursuivent. Les cops ponctuels étaient donc attentifs au premier cours, qui est essentiellement inaugural. La première leçon a porté sur le raisonnement juridique. Pour le dispenser, le Pr. Patrick Edgar Abane Engolo, major au concours d’agrégation de CAMES de l’année 2013. Pour le coordonnateur de l’annexe, Dr Robert Mballa Owona, c’est la preuve que les enseignements donnés à l’annexe dont il a la charge, ne seront pas au rabais.

Source : © Cameroon Tribune

Par Patrice MBOSSA et Pierre CHEMETE

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz