Cameroun – Education : une nouvelle filière à l’université de Yaoundé I – 05/09/2014

La prochaine rentrée académique verra l’ouverture du Centre d’Excellence en mines, pétrole et métallurgie.

Entrée de l’université de Yaoundé I.
Entrée de l’université de Yaoundé I.

La professionnalisation de la formation dans les universités camerounaises se poursuit. La rentrée académique 2014-2015, à la faculté des sciences de l’université de Yaoundé I aura la particularité de voir l’ouverture d’une nouvelle filière. Dès le mois d’octobre prochain, les étudiants pourront postuler pour une place en cycle de master en mines, pétrole et métallurgie. Fuh Calistus Gentry le chargé de mission du centre d’excellence qui abrite cette nouvelle filière a expliqué que seuls les étudiants titulaires d’une licence dans les filières géologie, ingénierie, chimie et physique peuvent s’inscrire à ce programme.  Dans la logique de mieux insérer les étudiants de cette nouvelle filière dans le monde de l’emploi, ce sont les industries camerounaises qui définiront les programmes en fonction de leur besoins en ressources humaines.

L’objectif étant de former des ingénieurs qui seront directement recrutés et insérés dans les industries minières camerounaises. La formation dans cette filière sera de deux années avec trois mois de stage professionnel dans des unités industrielles africaines, européennes et américaines. La question du coût de la formation a également été évoquée. Il en ressort qu’il faudra débourser entre cinq et dix millions de Fcfa. Un coût qui tient compte de la qualité de la formation et des opportunités qu’elle offre. Un étudiant qui décide de s’expatrier pour la même formation payera le double voir le triple des frais exigés.

De l’avis de Fuh Calistus Gentry : « le programme est entièrement financé par le secteur privé et nous sommes là pour définir les modalités de scolarité. Nous avons fait appel aux sociétés pétrolières qui prendront part à la construction du bâtiment et des laboratoires. On commence par un centre d’excellence et on pensera plus tard à le transformer en un institut africain des mines, pétrole et métallurgie ». Les entreprises partenaires du programme pourront faire admettre leur personnel. La formation sera ouverte non seulement aux camerounais mais aussi aux étrangers. Une formation de pointe avec en perspective, la possibilité de trouver rapidement un emploi.

© Camer Post – Hakim ABDELKADER

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Cameroun – Education : une nouvelle filière à l’université de Yaoundé I – 05/09/2014"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Dolvice Tchatchouang

c bien mais c chère!

wpDiscuz