Cameroun – Économie numérique : comment créer une start-up

Comment créer une start-up | Ph. © CT
Comment créer une start-up | Ph. © CT

Un séminaire de formation des jeunes organisé par l’ambassade d’Israël et ouvert hier à Yaoundé par le ministre Laurent Serge Etoundi Ngoa.

Le Cameroun s’est résolument engagé à implémenter l’économie numérique. Une initiative qui passe par une parfaite maîtrise de l’environnement global en matière de hautes technologies (Hi-tech). Pays ami et partenaire au développement, Israël a entrepris d’accompagner le Cameroun dans cette démarche, étant donné que les deux pays sont, d’après Ran Gidor, ambassadeur d’Israël au Cameroun, liés par une relation bilatérale basée sur le transfert de technologies et d’expériences notamment dans le domaine des Hi-tech. D’où le séminaire sur l’innovation high-tech et l’entreprenariat organisé lundi dernier par l’ambassade d’Israël au Cameroun en partenariat avec le ministère des Petites et moyennes entreprises, de l’Économie sociale et de l’Artisanat (Minpmeesa).

« Nous intéressons particulièrement aux jeunes. Il s’agira de leur donner une formation, d’identifier les opportunités clés en matière de création et de développer des start-ups du secteur high-tech », a déclaré l’ambassadeur Ran Gidor.

100 jeunes porteurs de projets high-tech de grand impact social, issus des 10 régions du pays ont été mobilisés pour la circonstance. Deux experts venant respectivement de Yes Cameroon et du Centre de formation de création d’entreprise leur dispenseront des formations sur les techniques de rédaction d’un business plan et les procédures rapides de création des entreprises. Le camerounais Ferdinand Nana Payong dispensera également une formation sur les éléments clés et essentiel en matière de Marketing. Au bout de trois jours, les participants auront acquis les ficelles en ce qui concerne, la transformation d’idée en véritable start-up, maitrisés les nouvelles procédures en matière de création et de développement des start-ups du secteur Hi-tech. D’après le ministre Laurent Serge Etoundi Ngoa, les recommandations issues du séminaire devront concourir à la mise en place d’un programme efficace d’accompagnement des start-up en matière de Hi-tech et d’innovation afin que les PME puissent améliorer significativement leur contribution au Pib national.

Source : © Cameroon Tribune

Par Michèle FOGANG

PARTAGER