Cameroun – Ebolowa : Il vole le poisson du gouverneur – 19/08/2014

Un villageois a dérobé le sac de poissons de Jules Marcellin Ndjaga pour le partager aux familles nécessiteuses.

Emmanuel Zo’o, alias Zozo, habitant du village Ato’oveng est gardé à vue à la brigade de gendarmerie de Mengong. Il y est bastonné matin et soir, sur ordre du général de brigade Jean Mendoua, d’après une source proche de la brigade. Emmanuel Zo’o y subit une punition. Le villageois est accusé d’avoir dérobé à Ato’oveng, un sac de poissons appartenant au gouverneur de la région du Sud, Jules Marcellin Ndjaga. Le sac de poissons avait été remis au gouverneur mercredi, 13 août 2014 lors de sa tournée socio économique entreprise dans l’arrondissement de Mengong.

Au cours de la tournée dans le village Ato’oveng, Le général Jean Mendoua et son épouse honorable Céline Mendoua ont offert beaucoup de présents à leur hôte de marque. Des vivres, du bétail et du poisson. Un poisson pêché dans les étangs piscicoles du général. Les présents remis au gouverneur, ont aussitôt été chargés dans les nombreux pick-ups accompagnant Jules Marcellin Ndjaga dans sa tournée. Des chèvres, des moutons, du poisson et de la banane plantain.

D’après des témoins ayant assisté à la scène, Emmanuel Zo’o aurait déclaré ne pas comprendre comment le gouverneur qui est déjà riche, mange bien et qui n’a rien apporté aux populations du village en termes de nourriture, peut emporter à lui tout seul tant de nourriture.

Il a donc attendu que le gouverneur et sa suite aillent au cocktail pour dérober le sac de poisson et disparaître dans la nature. D’autres témoignages affirment qu’après son forfait, Emmanuel Zo’o s’est mué en un Robin des bois, distribuant le poisson volé aux nombreuses familles en détresse du village. Au sortir du cocktail, ayant constaté la disparition de son sac de poissons, le gouverneur se serait plaint auprès de ses hôtes, déplorant le vol de sa nourriture.

Le forfait  de Zozo a également mis le général de brigade Jean Mendoua dans une terrible colère. Jean Mendoua s’est dit humilié par l’acte du villageois qui n’a pas trouvé mieux que de voler la nourriture du gouverneur dans sa résidence. C’est sous le coup de cette colère que le général Jean Mendoua a décidé de faire bastonner Emmanuel Zo’o à la gendarmerie pendant quelques jours, afin qu’un tel acte ne se reproduise plus jamais dans le village.

Source : © Le Jour

Par Jérôme Essian