Cameroun – Eau potable : Le rationnement a commencé à Yaoundé

Un camion-citerne de la Camwater ravitaillant les habitants du quartier Nkolndongo à Yaoundé. | © Menphil/Illustration
Un camion-citerne de la Camwater ravitaillant les habitants du quartier Nkolndongo à Yaoundé. | © Menphil/Illustration

Certains quartiers de la ville de Yaoundé reçoivent de l’eau, d’autres pas, suivant le calendrier de distribution institué par la CDE. Lequel reste encore méconnu des populations.

A Yaoundé, l’air de rien, le bidon d’eau est devenu l’accessoire le mieux partagé, et davantage avec l’arrivée de la saison sèche. Au quartier Mvog-Betsi, une joyeuse troupe d’enfants se promène, bassines et bouteilles sur la tête, à la recherche d’eau courante. Tandis que dans son véhicule, Annie Pulchérie Ambomo, communicatrice, collectionne les bonbonnes d’eau, histoire de se ravitailler dès qu’elle en aura la possibilité. De son côté, Laurence Onguene, résidente au quartier Nkolndongo, dit avoir remarqué que c’est depuis le 24 décembre dernier, que la zone n’est plus desservie en eau. Dans les faits, la Camerounaise des Eaux (CDE) a récemment annoncé le retour au rationnement en eau potable à Yaoundé, du fait de la saison sèche. Ainsi, l’entreprise s’est engagée à publier un calendrier de distribution d’eau dans la ville, lequel devrait être disponible et affiché dans toutes ses agences. Toutefois, la plupart des usagers ne sont pas informés du passage à ce mode de distribution. Aimé Parfait Bikok III, résident au lieu-dit « lycée d’Etoug-Ebe », a gardé ses habitudes d’approvisionnement. « Il n’y a pas d’eau. Nous sommes obligés de nous rendre dans les puits, les sources dès 4h du matin. Parfois, il faut se lever à 3 h du matin lorsque l’eau arrive, une fois par mois ». A Olembe où la distribution est intermittente, Vicky Bernadette Dikongue, résidente, affirme : « Nous avons de l’eau courante deux fois par semaine. Par ailleurs, nous ne sommes pas informés du programme de rationnement. Lorsqu’il y a de l’eau, nous en profitons, sinon, nous sommes dans l’attente. Peut-être qu’au moment du paiement de la prochaine facture d’eau, nous allons vérifier les jours de distribution. » En effet, dans certains coins de la ville, la distribution s’effectue deux fois par semaine, tandis que dans d’autres, elle est de quatre jours en moyenne. Le rationnement institué ces jours par la CDE est la conséquence du changement de saison. « Depuis qu’il fait de plus en plus chaud, les habitants ont augmenté leur consommation d’eau. Plusieurs utilisent davantage d’eau pour lutter contre la poussière en arrosant la devanture de leurs domiciles ou autres », explique Félix Zogo Manga, directeur régional Yaoundé Agglomération de la CDE. Affirmation que renforce le directeur général de la Camwater, Jean Williams Sollo lorsqu’il explique : « Les quantités d’eau produites n’ont pas diminué. L’eau potable produite a augmenté cette année avec l’apport de l’usine sur la Mefou à Nkolbisson ».

Source : © Cameroon Tribune

Par Marilyne NGAMBO TCHOFO