Cameroun – Drame : le fils du général joseph Fouda assassiné – 16/04/2015

Le corps sans vie de William Fouda, 30 ans, militaire à la Garde présidentielle a été retrouvé hier matin à Yaoundé.
Le corps sans vie de William Fouda, 30 ans, militaire à la Garde présidentielle a été retrouvé hier matin à Yaoundé.

Le corps sans vie de William Fouda, 30 ans, militaire à la Garde présidentielle a été retrouvé hier matin à Yaoundé.

Le domicile d’Ekoumdoum (non loin d’Odza à Yaoundé) du contre-amiral Joseph Fouda, conseiller militaire du chef de l’Etat, Paul Biya, par ailleurs son ancien aide de camp, porte le deuil depuis hier, 14 mars 2015. Proches, collègues, voisins qui s’y succèdent en viennent aux nouvelles. La maman du disparu profondément abattue est sans voix. William Fouda, le fils aîné a été retrouvé mort sur les rails passant près de la voirie municipale de Yaoundé au petit matin d’hier par ses collègues de la Garde présidentielle où il officiait depuis quatre ans, apprend-on.

D’après des sources proches de la famille, William Fouda aurait été atteint par une arme artisanale, avant de recevoir des coups de machette. Ses agresseurs, vraisemblablement en mission macabre, lui ont amputé ses pieds et retiré les yeux. « On a retrouvé un corps mutilé au milieu des rails. On l’a certainement tué ailleurs et on est venu déposer le corps là (sur les rails) », raconte-t-on avec une certaine amertume dans l’entourage des Fouda. Le jeune militaire a ainsi succombé à ses blessures. Ce qui porte à croire qu’il s’agit là d’un meurtre avec préméditation.

Il y a deux jours déjà, un incendie s’est déclenché au domicile du général Fouda au niveau du transformateur qui alimente son camp, ce qui a plongé la maison dans le noir.Marié il y a deux ans à peine, William Fouda, 30 ans, laisse une fille, quatre jeunes frères et soeurs et des parents éplorés. Il avait quitté la maison familiale mais y revenait de temps à autre pour suivre les travaux de construction de sa propre demeure qui se dressait tout à côté de celle de son père à Ekoumdoum. Réputé fort physiquement, William Fouda, présenté comme un personnage discret souffrait toutefois de légers troubles de comportement.

En attendant les premiers éléments d’enquête sur les circonstances exactes de ce décès, le corps de William Fouda a été déposé à la morgue de l’hôpital général de Yaoundé. Pour mémoire, le contre-amiral Joseph Fouda assure la garde rapprochée du chef de l’Etat, Paul Biya, depuis près de 25 ans. Elevé général de brigade en mars 2011, il quitte ses fonctions d’aide de camp du président de la République, mais son ombre n’a jamais pour autant disparu derrière Paul Biya. Il est désormais à ses côtés comme conseiller spécial et est resté présent lors de tous les déplacements officiels et non officiels du chef de l’Etat. Il est à ce titre l’un des plus proches collaborateurs de Paul Biya.

Ce n’est pas la première fois qu’un membre de la sécurité du chef de l’Etat et de sa famille perd ainsi brutalement un des siens. En 2012, c’est le fils du colonel Etienne Holong, garde du corps de Chantal Biya, qui avait été assassiné. Luc Holong, officier du Gmi avait été froidement tué par quatre malfrats à son domicile de Nlongkak à Yaoundé.

Source : © Le Jour

Par Flore Edimo

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz