Cameroun – Drame ferroviaire d’Eseka : Les condoléances du CPP

Edith Kah Walla, présidente nationale du Cameroon People’s Party (CPP) | Photo d'archives
Edith Kah Walla, présidente nationale du Cameroon People’s Party (CPP) | Photo d’archives

C’est avec des larmes aux yeux et une profonde douleur dans le cœur que nous adressons nos sincères condoléances aux familles et aux amis de tous ceux qui ont perdu la vie aujourd’hui dans l’accident de train à Eséka. Le Cameroon People’s Party (CPP) pleure avec vous. Nous pleurons pour les êtres chers que vous avez perdus, nous pleurons l’absurdité de leur mort, et nous pleurons pour nous-mêmes en tant que nation qui ne peut plus assurer la sécurité de base de ses citoyens.

Pour ceux qui sont blessés et dans la douleur, le CPP vous envoie des pensées et des prières pour le courage, la guérison et la force. Toute notre nation est avec vous en ce moment difficile et nous espérons sincèrement que tous retrouveront leur santé et leur vitalité.

Au reste de nos concitoyens, le CPP vous demande solidarité et action. Voici le moment où nous devons faire preuve de notre nationalisme. Voici le moment où nous devons définir ce que veut dire être camerounais. Chaque homme, femme, enfant qui est mort ou blessé est notre frère, sœur, enfant et compatriote.

Camerounais LEVONS-NOUS ! LEVONS-NOUS pour nos familles ! LEVONS-NOUS pour nos enfants ! LEVONS-NOUS pour le Cameroun ! C’est trop. Combien de personnes doivent mourir ? Combien doivent être blessées ? Combien allons-nous encore sacrifier sur l’autel de l’incompétence de notre gouvernement ? Des centaines sont morts au Cameroun cette année seulement, en essayant simplement de se déplacer d’une partie du pays à l’autre. Des centaines ont été blessés, mutilés. En tant que citoyens de ce pays bien-aimé, nous ne pouvons pas permettre que cela continue ! C’est vous et moi, nos enfants, nos familles et nos amis qui sommes en danger. Il ne fait aucun doute que nous avons perdu des dizaines de vies camerounaises aujourd’hui parce que :

  • Le régime actuel est incapable de fournir des services de base, sûrs et sécurisés pour le transport de ses citoyens entre ses deux plus grandes villes.
  • Les camerounais paient des milliards de francs CFA en taxes routiers, péages, pesages et autres. Malgré la création du fond routier et d’autres instruments, ce régime est incapable d’effectuer l’entretien de base et le suivi, n’en parlons pas de la mise à niveau de nos routes pour garantir notre sécurité.
  • Les responsables de ce régime dont les salaires sont payés par vous et moi, cherchent toujours à se protéger eux-mêmes et à protéger leur pouvoir plutôt que de s’occuper de notre bien-être.
  • Le ministre des Transports, qui aurait dû conduire l’intervention d’urgence dès les premières heures après l’effondrement de la route était soit mal informé soit dans le mensonge quand il a nié le déraillement du train.
  • Les ministres ont réussi à trouver un hélicoptère pour les transporter sur le site, mais n’ont pas pu en trouver pour transporter les blessés.
  • Dans une situation de crise, le régime actuel n’a absolument aucun système d’intervention d’urgence.
  • Le trop-plein de passagers à la gare était prévisible hier, en raison de l’effondrement de la route Douala-Yaoundé. Aucun système n’a été mis en place pour le gérer. Les risques semblent avoir été accrus en doublant pratiquement le nombre de passagers que le train transporte habituellement. Une société privée à but lucratif a été laissée toute seule pour gérer cette crise. En conséquence, des Camerounais sont morts et plusieurs autres ont été blessés.
  • Une fois que l’accident est survenu, l’absence complète des services de santé d’urgence dans notre pays était encore une fois de plus douloureusement mise en lumière. Aucune ambulance, pas d’équipes d’intervention d’urgence, personne. Seuls les riverains ont dû voler au secours de leurs compatriotes. Le peuple était abandonné à lui-même.

En tant que citoyens camerounais aujourd’hui, nous n’avons personne. Aucun gouvernement fonctionnel en aucune façon pour protéger nos droits et assurer notre bien-être en tant que citoyens. Il ne faut pas d’autres morts. Il ne faut pas une autre crise. Nous n’avons besoin d’aucune autre preuve pour admettre que ce gouvernement a atteint la limite de ses capacités et de ses possibilités.

Le CPP vous demande en tant que Camerounais de vous lever ! Levez-vous et ensemble prenons le contrôle de notre bien-être en tant que citoyens et de notre avenir en tant que nation. Nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes et nous n’aurons qu’à nous blâmer nous-mêmes si nous ne nous défendons pas maintenant.

En tant que membre du mouvement « Stand Up For Cameroon », le CPP se joindra à d’autres partis politiques et organisations de la société civile pour prendre des mesures à l’égard de cet accident de train en particulier et de l’état de notre nation en général. Nous vous demandons de nous rejoindre. Rejoignez-nous pour dire que « Trop c’est Trop » et pour prendre des mesures qui conduiront notre pays vers un nouveau système de gouvernance.

Il est important de sonner l’alarme sur Facebook et sur Twitter. Il est important d’écrire des articles de journaux, il est important que nous parlions à nos amis et que nous nous consolions mutuellement dans nos familles. Cependant, il est l’heure de joindre l’action à la parole. Il est l’heure d’agir en tant que citoyen, de prendre notre responsabilité en tant que Camerounais. Nous devons refuser de continuer à mourir en tant que peuple. Nous devons choisir la vie.

Rejoignez-nous dans le mouvement « Stand Up For Cameroon » et préparons-nous pour des actions juridiques et des actions de protestation. Nous exigerons :

  1. Que les droits des personnes blessés aux services d’urgences et aux soins de santé soient respectés. Que ce qui est dû aux familles des personnes décédées leurs soit attribués.
  2. Des services de base pour les Camerounais : l’eau, l’électricité, la santé, les routes et les plus sûres. La transition politique pour le Cameroun. Il est l’heure pour un nouveau système politique pour notre pays.
Si vous partagez ces objectifs pour notre pays, ne laissez pas ces Camerounais mourir pour rien. Agissons dès aujourd’hui. Appelez au 694 693 463 ou envoyer un email à standupforcameroon@gmail.com pour rejoindre ceux qui sont debout pour le Cameroun.

Le mouvement « Stand Up For Cameroon » communiquera des actions spécifiques que prendront les Camerounais au Cameroun et à l’extérieur pour d’une part, protester contre cette absence totale de responsabilité à propos de notre sécurité en tant que citoyens que notre gouvernement continue de démontrer et d’autre part, prendre les premières mesures nécessaires à la reprise en main de notre destin et de notre pays.

Il est l’heure !!!

(è) Kah Walla

Présidente Nationale