Cameroun – Drame ferroviaire d’Eséka : Camrail et l’ indemnisation des victimes

Camrail et l’ indemnisation des victimes du drame ferroviaire d’Eséka | © AFP / STRINGER
Camrail et l’ indemnisation des victimes du drame ferroviaire d’Eséka | © AFP / STRINGER

Le concessionnaire national des chemins de fer met à disposition dès ce jour des fiches de déclaration de sinistre.

Sept jours après le terrible accident ferroviaire survenu le 21 octobre dernier dans la localité d’Eséka, les opérations de recensement des victimes se poursuivent dans un contexte marqué notamment par l’ouverture d’une enquête officielle diligentée par la commission Yang crée par décret présidentiel le 25 octobre.

Une commission qui doit dans un délai de 30 jours, faire toute la lumière sur les causes de ce drame et établir les responsabilités des différents acteurs. En attendant, du côté de la Cameroon Railways (Camrail) l’on s’affaire à la gestion du dossier d’indemnisations. D’après des sources internes, l’entreprise met à disposition dès ce jour dans les gares de Douala-Bessengue et de Yaoundé, des fiches de déclarations de sinistre.

«Ces fiches  sont mises à disposition des victimes dans les cellules d’information et d’assistance où les équipes de Camrail restent mobilisées pour apporter toutes les informations nécessaires à la prise en charge des blessés, et d’autres informations relatives notamment à leur orientation selon leurs doléances», renseigne un cadre. En sus de cela, «des équipes ont été mises sur pied dans l’optique de recenser les blessés référés dans les établissements hospitaliers de Douala et de Yaoundé, mais aussi de leur apporter un appui symbolique à travers la remise de packs humanitaires», ajoute notre source.

L’occasion faisant le larron, la délégation du groupe Bolloré, composée de Philippe Labonne (directeur général afrique de Bolloré Transport & Logistics), d’Éric Melet (directeur général de Bolloré Railways) et de Hamadou Sali (président des conseils d’administration des filiales du groupe au Cameroun et au Tchad) en a profité pour transmettre à chacun des blessés, les condoléances de l’ensemble du groupe Bolloré, ainsi que les encouragements à leur endroit.

Dans le même temps, la campagne de collecte de sang initiée pour venir en aide aux blessés se poursuit dans les centres médico-sociaux du réseau ferroviaire qui accueillent ainsi les cheminots et leurs familles qui viennent faire don du précieux liquide.

De son côté, l’assureur de Camrail, activa assurances qui couvre les risques des entités du groupe Bolloré, dit travailler «en synergie avec Camrail, pour une meilleure efficacité dans la gestion de ce funeste évènement». Sur les antennes de la Crtv hier, activa assurance a expliqué que «l’urgence (…) est la prise en charge des blessés orientés dans les diverses formations sanitaires.

À cet effet, une équipe médicale est sur le terrain pour le recensement des victimes. Pour les victimes décédées, un projet de provision pour faciliter aux familles la prise en charge des frais d’obsèques, une fois accomplies les formalités administratives prescrites par les pouvoirs publics pour la sortie des dépouilles».

Bon à savoir, en sus des postes d’information ouverts à Douala-Bessengue et Yaoundé, un autre a été créé à Eséka.

Source : © Mutations

Par Yanick Yemga

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz