Cameroun – Drame ferroviaire d’Eseka : après le recueillement, place à une certaine amertume

Après la prière, les chants et un silence en mémoire des victimes, le recueillement a laissé la place à un peu d’amertume ce 24 octobre 2016. | © RFI/Anne Cantener
Après la prière, les chants et un silence en mémoire des victimes, le recueillement a laissé la place à un peu d’amertume ce 24 octobre 2016. | © RFI/Anne Cantener

Au Cameroun, on a respecté une journée de deuil national pour rendre hommage aux victimes du déraillement du train qui a fait vendredi 79 morts et aux 551 blessés. Le bilan est encore provisoire, préviennent les autorités camerounaises, puisque les opérations de secours sont toujours en cours près d’Eseka. Trois jours après la catastrophe, lundi matin 24 octobre les habitants se sont réunis pour saluer la mémoire des victimes et demander plus d’informations sur le drame.

Après la prière, les chants et un silence en mémoire des victimes, le recueillement a laissé la place à un peu d’amertume. Les habitants d’Eseka sont toujours sous le choc et trois jours après le déraillement du train, ils attendent des informations, comme Inna, couverte d’un voile noir en signe de deuil. « Il y a beaucoup de cadavres, confie-t-elle, il y a beaucoup de familles dont on n’a toujours pas de nouvelles. Nous sommes en deuil. Le pays va mal. Il faut que le gouvernement et Camrail, et donc Bolloré, prennent les dispositions. »

Lire la suite à © RFI >>

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Cameroun – Drame ferroviaire d’Eseka : après le recueillement, place à une certaine amertume"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Londonfutur Arsenaldebelmelody

79 morts? Mais quelle blague! Même en disant bilan provisoire, faut arrêter de mentir le peuple camerounais. Même avec les images de l’hécatombe des cadavres vous parlez de 79 morts. Ce pays finalement est maudit et corrompus a tout les niveaux. Lorsque tout le monde voit le blanc, vous dites que c’est bleu.

Frederic Bouyiba

Londonfutur…. tu en a denombré combien? Arretez d surffer sur la douleur des otres

Martine Ngo Iyok

Il faut vraiment du temps pour que l’amertume d ESEKA parte. On doit faire comment? C’est passé mais on ne peut pas oublier ce jour c’est trop amer!!!

Fopa Denis Kanouo

il y a eu des centaines de morts et les blesses continuent de mourir ds des hopitaux ,dites la verite au peuple c”est tout . j’ai perdu un frere de mon village ds ce train de la mort et son corps est introuvable.

Londonfutur Arsenaldebelmelody
Frederic Bouyiba apparemment tu travail pour le RDPC ou tu cherches aussi a te positionner, mais sache que tous ces morts que vous cachez et dissimulez, vous hanteront pour le restant de votre vie. Va lire le témoignage ou écouter l’une des rescapés et des infirmières de la quintinie encore honnête que notre pays peut avoir. Au lieu de venir vouloir tout peindre en or, tu dois fermer ton clapet et regarder la vérité en face. On dénombre plus de 400morts sans toutefois énumérer ceux qui s’y trouvent encore en dessous des wagons qui ne sont pas dégagés et ceux… Read more »
Frederic Bouyiba

Tu ds n importe kw

Frederic Bouyiba

Le clapet c toi ki doit le fermer. J y ai perdu un proche. Mon tchango. Ma soeur et mn frere etaient ds c train. J etais sur le lieu drame… meme les secours ne donnent pss ces chiffres la… adepte de ragots!

Londonfutur Arsenaldebelmelody
Frederic Bouyiba je ne fais pas de ragots je suis réaliste et toi tu ne fais que te dédouaner. Juste les accidentes déportés a la quintinie, combien d’entre eux ont succombé a leur blessure? Donc je parle bien des chiffres et des corps entassés comme des tas de patates. Toi tu viens me sortir du n’importe quoi. Donc ne vient pas me dire comme a fait le ministre qu’il n’y a eu déraillement pourtant on en ait la. Juste les images des corps attestent le nombre de victime. Toi te diras aussi que ce sont des images inventées comme on… Read more »
wpDiscuz