Cameroun – Douala : Effectivité des nouvelles CNI

Effectivité des nouvelles CNI | © CAMERPOST/ILLUSTRATION
Effectivité des nouvelles CNI | © CAMERPOST/ILLUSTRATION

Tôt le matin, les demandeurs font déjà la queue devant les commissariats de la capitale économique, pour l’établissement de la nouvelle carte d’identité nationale.

 « Je vous rappelle que nous n’allons pas tous vous recevoir en un jour comme avant. Il ya un nombre précis », lance un policier en service au centre d’identification du commissariat central numéro1. Depuis 6 heures, ce jeudi 18 août, la façade de ce commissariat de sécurité publique ne désemplit pas. Les demandeurs de la nouvelle carte d’identité nationale ne cessent de faire la queue. M, Kambe, commerçant au marché central est venu pour l’établissement de sa carte informatisée. Très vite, il est stoppé par un policier qui lui fait comprendre qu’il faut repasser demain, car le nombre est réduit. Malgré cette consigne, ce dernier s’obstine à quitter les lieux, dans l’espoir d’être reçu. « Dès mon arrivée à 9 heures, j’ai trouvé une file d’attente. Mais on m’a fait savoir que la liste a été déjà arrêtée. Mais j’espère qu’un policier pourra venir prendre mon dossier », se plaint-il. Après une heure d’attente sans suite, il décide de retourner dans son lieu de commerce, mais tout chagriné. « Il est impossible de croire qu’après 9 heures, la liste des demandeurs soit déjà arrêtée. C’est décourageant. Les policiers sont là pour établir nos cartes », fulmine-t-il. Francky G, quant à lui a réussi à se faire établir une carte : « Je suis arrivé très tôt ce matin, lorsque la liste n’était pas encore arrêtée. Voilà que j’ai été reçu. Je suis satisfait », déclare-t-il le sourire aux lèvres.

Tout comme lui, ils sont nombreux qui veulent faire établir leur carte nationale d’identité informatisée. La Nouvelle Expression s’est également rendue au commissariat du 9earrondissement.  Ici, le scénario est le même. Les demandeurs   meurent d’impatience «   pour être reçu il faut faire la queue de bonheur. C’est très pénible », raconte un demandeur.  En effet, depuis le mardi 9 Août 2016, l’établissement de la nouvelle carte d’identité est effectif dans certains commissariats de la ville de Douala. Notamment au 5e, 9 e arrondissement et le central numéro 1.

D’après les informations recueillies auprès d’une source policière, la lenteur dans le service est due à la non maitrise des appareils installés nouvellement dans les locaux d’identification. « Beaucoup ne sont pas encore apte à l’établissement de la carte, car le système d’identification a changé. Avant d’imprimer les coordonnées, le demandeur passe à la vérification de sa filiation. C’est alors que les données sont transférées à Yaoundé », poursuit notre source.

En rappel, Le nouveau système d’identification qui est déjà en adaptation dans l’établissement, envisage l’attribution d’un numéro unique et définitif de CNI à chaque usager dès sa première identification.  Il diffère de l’ancien qui engendrait plusieurs cas de doublon dans l’attribution des paramètres d’identification. « Lors de l’établissement de l’ancienne carte qui était d’ailleurs manuscrite sur le récépissé, il était très difficile de déchiffrer les mots », explique une source. La nouvelle CNI sécurisée entre donc en droite ligne de la politique gouvernementale de sécurisation de l’état civil camerounais devenu très accessible, apprend-on

Source : © La Nouvelle Expression

Par Amélie Dita, Stg

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "Cameroun – Douala : Effectivité des nouvelles CNI"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Loh Djakdjinkréo Goodman

CE08 C’est pas à Yde huitième ?

Alain Tagni

Il fo debourser combien pour se procurer 1cni dans 1commissariat

Ismael Hamasselbe

2.800fr

Laurenzo Dacota Nana

ma carte à encore huit ans de validité donc j’ai pas la préssion……

Maryvonne Etonde Ekoko

Tu parle la mienne n., est tjrs pas sortie depuis bientôt 1an et il faudra repayer pr la nvelle.?

Hervé Emmanuel Ka'a Ntone

Je suis dans la même situation que toi Maryvonne. Orange et MTN m’ont déjà notifié par sms que mon recépissé n’est plus valide.

Estelle Beatrice Étoundi Nnomo

La différence c’est quoi?

Anne Ngo Yop

ces nouveautes la servent a koi ?? et la difference c’est koi ??

Hervé Emmanuel Ka'a Ntone

Qu’on me donne d’abord ma CNI ancienne là…j’attend depuis bientôt 1 an!

Rambo Martin Baheten

Tous les commissariats de sécurité publique doivent être dotés de personnels et matériels , d’identification , quand on veut combattre un phénomène , on y met du prix .
Il est temps pour notre personnel policier de comprendre que chaque carte frauduleuse qu’ils introduisent pour leur bonheur personnel , c’est un kamikaze de plus et des morts qui pèseront dans sa conscience .

Lion Blesse

Moi ça fait deux ans ke j utilise mon récepissé jspr ke cette nvelle carte LS citoyens l auront aussi rapidement

wpDiscuz