Cameroun : Diageo va augmenter de 629% les besoins de Guiness en matières premières locales – 11/07/2015

Diageo va augmenter au Cameroun de 629% les besoins de Guiness en matières premières locales | DR
Diageo va augmenter au Cameroun de 629% les besoins de Guiness en matières premières locales | DR

Le brasseur anglais Diageo, propriétaire de la marque Guinness, a annoncé une augmentation des besoins en matières premières locales de l’ordre de 629% à l’horizon 2018 pour son usine de la métropole économique camerounaise, Douala.

De 2700 tonnes en 2014, lesdits besoins devraient ainsi se porter à 17.000 tonnes et concernent particulièrement le maïs, le manioc et le sorgho.

Cette augmentation devra se justifier par la mise en service d’une nouvelle chaîne sur son site de Douala-Bassa.

S’agissant de cette dernière denrée, Diageo affirme avoir à ce jour investi une enveloppe de l’ordre de 3 milliards FCFA pour encourager sa production dans les régions septentrionales du pays, alors qu’elle a acheté pour un total de 1,5 milliards FCFA de matières premières depuis 2009 sur le marché national.

En dehors des mesures de motivation des cultivateurs, l’industriel mise sur l’apport en produits grâce au Projet d’investissement et développement des marchés agricoles (PIDMA), une initiative conjointe de la Banque mondiale (BM) et du gouvernement camerounais lancée fin janvier dernier.

D’un budget total de 166,9 millions de dollars, celui-ci vise l’amélioration de la productivité et de la compétitivité des chaînes de valeur du maïs, du manioc et du sorgho mais aussi l’accroissement de la production et de la valeur ajoutée dans le but de répondre à la demande des matières locales exprimée par les agrobusiness.

Ambitionnant la promotion d’un mécanisme de «partenariat économique» direct et durable entre organisations de producteurs (OP) et acheteurs, principalement le secteur privé pour améliorer leur accès aux marchés, ses bénéficiaires directs sont évalués à 300 sociétés coopératives agricoles, représentant 30.000 ménages dont 50% de femmes.

© Camer Post avec © APA