Cameroun – Desserte des lignes intérieures par Camair-Co : La relance

La relance de la desserte des lignes intérieures par Camair-Co | Ph. © CT
La relance de la desserte des lignes intérieures par Camair-Co | Ph. © CT

Depuis vendredi, grâce à un vol inaugural, la compagnie aérienne nationale dessert la région de l’Ouest. Au grand bonheur de ses clients.

Un ciel clément. Une foule compacte. Un aéroport rénové. Tous les ingrédients étaient réunis, vendredi dernier, pour faire du vol inaugural de la Cameroon Airlines Corporation (Camair-Co) à Bafoussam une réussite. Lorsque le MA 60, de marque TJ-QDA, baptisé « Le Logone », foule le tarmac de l’aéroport de Bafoussam-Bamougoum, c’est la joie totale. L’appareil reçoit un bain d’eau des véhicules de lutte contre incendie de l’aéroport. Les hôtes de luxe qui s’y trouvent avec en tête le ministre des Transports Edgard Alain Mebe Ngo’o, qu’accompagnent les ministres Basile Atangana Kouna (Minee), Dr Taïga (Minepia) et le PCA de la Camair-Co, Mefiro Oumarou, peuvent alors descendre sereinement. Ils sont ovationnés par le public qui a afflué tôt le matin pour vivre l’événement. Ce vol en provenance de Yaoundé est le second de cette journée mouvementée après celui venu de Douala tôt le matin et ayant à son bord, le Dg de la Camair-Co, Ernest Dikoum.

L’hymne national est entonné. Suivi de la remise du bouquet de fleurs. Les allocutions prennent le relais. Tous les intervenants insistent sur l’aubaine que constitue l’arrivée de Camair-Co pour la ville de Bafoussam. Le rêve devenu réalité. Emmanuel Nzete, le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Bafoussam parle de « bouffée d’oxygène » pour toutes les populations de l’Ouest, les malades nécessitant une évacuation sanitaire urgente et plus encore pour les opérateurs économiques et les hommes d’affaires généralement tenus par le temps et les délais de livraison. Il demande aux populations de donner vie à cet aéroport et de prendre ainsi la main que le gouvernement vient de leur tendre à travers la Camair-Co.

Touché par l’accueil et la mobilisation, le Dg de Camair-Co, Ernest Dikoum, se dit fier et précise que l’ouverture de cette nouvelle escale constitue un acte fondateur, le déploiement d’une grande ambition : celle d’une intense couverture du réseau domestique, un véritable maillage du Cameroun sur le plan aérien, car plusieurs régions attendent de pouvoir accueillir les aéronefs de Camair-Co. Tout aussi heureux, le ministre des Transports, Edgard Alain Mebe Ngo’o, rappelle que l’inauguration de la desserte de Bafoussam procède de la démarche méthodique que le président de la République a engagée pour le redressement de Camair-Co. Le plan de redressement élaboré par Boeing et approuvé par le chef de l’Etat prévoit l’ouverture de 27 dessertes dont cinq à l’international, 13 au niveau régional et neuf dans le réseau domestique, ainsi que l’acquisition progressive d’ici 2020 d’une flotte composée de neuf aéronefs.

Source : © Cameroon Tribune

Par Eric Vincent FOMO

  • Ce vol inaugural aura coûté combien à la Camerco ?

  • Poukpoa vs et flou sur le prix du billet?

  • Ce nai pas la crtv ici pr venir faire tes commentaires a la con la

  • C’est une très bonne chose enfin je prendrais l’avion pour aller dans ma ville

  • C’est une piste d’atterissage?

  • C’est une piste d’atterrissage ou une plantation?

  • ok je dois prndre le vol pr garga sarali

  • Il a fallu du tps

  • bedalie laisse ça il n y’a Pa l aéroport a garga

  • mn frere tout a change je prend le vol samedi yde pr garga

  • mn frere tout a change je prend le vol samedi yde pr garga

  • N’empêche que ce gouffre à sou demeure toujours “Air peut-être “. Hier il a de programmé le départ pour Ngaoundere et ce matin celui à destination de Garoua . Tshuipppp !!! N’importe quoi !!!

  • N’empêche que ce gouffre à sou demeure toujours “Air peut-être “. Hier il a de programmé le départ pour Ngaoundere et ce matin celui à destination de Garoua . Tshuipppp !!! N’importe quoi !!!

  • Le tout n’est pas de commencer, mais de tenir pour longtemps. En plus, est ce que le prix est à la merci du Camerounais moyen? Dans tous les cas, qui vivra verra. Bonne chance notre chere Camair-co.

  • Le tout n’est pas de commencer, mais de tenir pour longtemps. En plus, est ce que le prix est à la merci du Camerounais moyen? Dans tous les cas, qui vivra verra. Bonne chance notre chere Camair-co.