Cameroun : Des indications sur l’emprunt obligataire de 150 milliards de FCFA à la bourse de Douala – 21/10/2014

Photo d'illustration
Photo d’illustration

L’emprunt obligataire de 150 milliards de francs CFA que l’Etat du Cameroun s’apprête à lancer courant octobre à la bourse nationale des valeurs mobilières, la Douala stock exchange (DSX) aura un taux d’intérêt annuel rémunéré de 5,5 pour cent.

Cela représente un taux d’intérêt ‘’avantageux”, selon une source proche du dossier, en ce sens qu’il sera le plus bas des trois appels publics à l’épargne lancés par l’Etat camerounais depuis 2010.

Par ailleurs, a-t-on appris, les souscripteurs à cette opération auront un délai de cinq ans pour rembourser leurs créances.

Ce taux d’intérêt est en effet, pour son tout premier emprunt obligataire de l’histoire en décembre 2010 (200 milliards de francs Cfa), l’Etat du Cameroun, avait proposé aux souscripteurs un taux d’intérêt de 5,6%, contre 5,9% pour l’emprunt de décembre 2013 (50 milliards de FCFA).

En procédant à la baisse du taux d’intérêt, l’Etat du Cameroun voudrait susciter plus d’engouement auprès des investisseurs pour ses obligations du Trésor.

Pour preuve, l’emprunt obligataire de 50 milliards de francs CFA de 2013 pour un taux d’intérêt de 5,6 pour cent avait permis de lever 80 milliards de francs CFA, tout le contraire du premier emprunt obligataire de 2010 de 200 milliards de francs CFA rémunéré à 5,9 pour cent qui n’avait mobilisé que 203 milliards de francs CFA.

Arrangé par la Société commerciale du Cameroun (SBC), la filiale du groupe bancaire marocain Attijariwafa, cet appel public à l’épargne que le Cameroun s’apprête à lancer était initialement prévu pour juin 2014, mais a dû être reporté à ce mois d’octobre, officiellement pour absence de projets matures à financer.

© Camer Post avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz