Cameroun : Des chantiers urgents pour les Lions indomptables

Les Lions indomptables du Cameroun en stage en France avant d'affronter le Niger | Photo d'archives.
Les Lions indomptables du Cameroun en stage en France avant d’affronter le Niger | Photo d’archives.

Le Cameroun est au troisième tour des éliminatoires de la coupe du monde de football, Russie 2018. Les Lions indomptables ont en effet, logiquement, dominé le Niger lors d’une double confrontation (0-3, 0-0) il y a quelques jours. De quoi satisfaire les nombreux supporters qui restaient sur une note amère avec la défaite, (3-0), en match amical contre le Nigeria. Il ne s’agissait que d’un match amical il est vrai, mais c’est bien plus le comportement des joueurs sur le terrain qui en avait ulcéré plus d’un.

Tout le monde est donc heureux de voir le Cameroun toujours en course pour le Mondial russe, même si on peut trouver à redire sur la qualité du jeu proposé par l’équipe. Cette qualification ne doit certainement pas faire oublier les nombreuses limites de cette équipe. Quitte à jouer les rabat-joies, il faut bien regarder la vérité en face et procéder aux réajustements nécessaires pour que cette équipe moyenne retrouve de son aura d’antan. D’autant que lors du dernier tour des éliminatoires, sous forme de mini-championnat dans chacune des cinq poules, les Lions affronteront des équipes d’un tout autre calibre. Pour cela, le Cameroun dispose de quelques mois avant de reprendre le chemin des qualifications de la coupe d’Afrique des nations 2017 en mars 2016, face à l’Afrique du Sud. Les Lions sont bien en tête de leur groupe, avec deux victoires en autant de sorties mais les supporters et les autorités en charge du football veulent du changement.

Au rang de ces chantiers urgentissimes, la question de l’encadrement technique. Alexandre Belinga, nommé sélectionneur national par intérim, et Bonaventure Djonkep, son adjoint, étaient en mission commando face au Niger. Il s’agissait pour les deux hommes de convaincre avec deux matchs avant d’envisager d’être titularisés, ou pas. Le contrat est rempli. Soit on confirme le staff en place, soit on recrute dans les plus brefs délais un autre technicien si c’est l’option choisie. Dans tous les cas, le staff doit être fixé pour pouvoir travailler sereinement et bâtir un groupe compétitif.

Tout aussi urgente, la mise sur pied d’un véritable fond de jeu pour une équipe sans aucune inspiration depuis belle lurette. De plus, il faut bien trouver des joueurs performants pour bâtir une équipe conquérante, avec un banc de touche de qualité. Ce n’est certainement pas le talent qui manque. Et même avec des joueurs moyens, on peut construire un groupe solide tant que le fameux « fighting spirit » est assimilé par tous. Cette refondation passe aussi, on ne le répétera jamais assez, par l’assainissement d’un environnement qu’on croyait plus aseptisé. La Fecafoot et le Minsep montrent leur détermination à rendre les choses plus professionnelles. Il faudra cependant du temps pour en juger. Comme l’a rappelé Alexandre Belinga lors de sa première sortie médiatique, respect, humilité et discipline doivent être le nouveau leitmotiv de l’équipe. « Depuis quelque temps, vous comprenez que ça manque dans la tanière », a constaté le sélectionneur des Lions indomptables. C’est donc maintenant qu’il faut y travailler. Le plus vite possible.

Source : © Cameroon Tribune

Par Josiane R. MATIA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz