Cameroun : Des autorités nigérianes au camp des réfugiés de Minawao – 17/11/2014

Hadiza Mustapha, Haut-Commissaire de la République fédérale du Nigeria au Cameroun.
Hadiza Mustapha, Haut-Commissaire de la République fédérale du Nigeria au Cameroun.

Le Haut-Commissaire de la République fédérale du Nigeria au Cameroun est allé transmettre le message de compassion et de solidarité du président Goodluck Jonathan à ses compatriotes réfugiés au Cameroun.

Le camp de Minawao, situé à environ 15km au sud-est de la ville de Mokolo dans le Mayo-Tsanaga est quasiment devenu une localité nigériane. Près de 17 000 Nigérians (16 973 exactement), ayant fui les attaques et autres exactions de la section Boko Haram y vivent. Crédité d’une capacité d’accueil de 40 000 personnes, le camp de Minawao continue de recevoir d’autres Nigérians terrorisés par les combattants de la nébuleuse.

Dans l’optique de maintenir des liens avec ces hommes, femmes et enfants déboussolés et touchés par ce conflit asymétrique, le Haut-Commissaire de la République du Nigeria au Cameroun est allé jeudi dernier à la rencontre de ses compatriotes retranchés au Cameroun. Instruite par le président Goodluck Jonathan, cette visite de Hadiza Mustapha au camp de Minawao avait valeur de réconfort moral. En compagnie du gouverneur de la région de l’Extrême-Nord,  Midjiyawa Bakari et du préfet du département du Mayo-Tsanaga, Raymond Roksbo,  le Haut-Commissaire de la République Fédérale du Nigéria au Cameroun a transmis à ses compatriotes de Minawao le message de réconfort et de solidarité du président nigérian.

«Notre président me charge de vous dire qu’il sait que vous êtes au Cameroun, qu’il connaît la situation qui vous amène ici, qu’il ne vous abandonnera pas car le gouvernement nigérian est en train de tout mettre en œuvre pour mettre fin à cette situation pour que vous puissiez rentrer dans votre pays, car même si on est bien ailleurs  on ne peut être mieux à l’aise que chez soi », souligne Hadiza Mustapha. Le Haut-Commissaire déclinera ensuite la reconnaissance de Goodluck Jonathan au gouvernement camerounais et aux agences onusiennes pour l’encadrement gratifié à ses compatriotes.

A travers la visite guidée qu’elle a effectuée à l’intérieur de ce « village nigérian », elle s’est imprégnée du vécu quotidien  de ses compatriotes. «  Je vous demande de respecter les règles mises en place  par les responsables de ce camp pour votre meilleur encadrement » conseille Mme Hadiza Mustapha.  Elle invitera ensuite ses compatriotes à pratiquer des activités agricoles et rémunératrices de revenus pour sortir de l’assistanat. Avant de quitter le camp de Minawao, le Haut-Commissaire de la République fédérale du Nigeria au Cameroun a remis un don constitué des denrées alimentaires, des produits de première nécessité et des fournitures scolaires.

Ce geste de solidarité a été initié par la communauté des hommes d’affaires nigérians exerçant au Cameroun. Cette visite de travail a permis également à Hadiza Mustapha de rencontrer vendredi dernier la diaspora nigériane de l’Extrême-Nord-Cameroun. Avant de quitter Maroua samedi dernier, le Haut-Commissaire a visité le bâtiment servant de QG des agences onusiennes basées à Maroua. L’entrevue avec les responsables locaux du HCR, de l’UNICEF, de l’OMS et de l’ONU-Femme lui a ainsi permis de prendre contact et de se faire une idée de leur travail dans cette zone.

Source : © Cameroon Tribune

Par Grégoire DJARMAILA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz