Cameroun – Déploiement de la 4G : Les opérateurs stoppés dans leur élan par l’ART

Les opérateurs stoppés dans leur élan | DR
Les opérateurs stoppés dans leur élan | DR

Le régulateur dans un communiqué de presse indique que certains aspects du contrat n’ont pas été pris en compte par le lancement de cette nouvelle technologie.

Alors que certains opérateurs de téléphonie mobile ne cessent de multiplier des coups de publicités sur le déploiement de la 4G, le régulateur vient de les stopper net dans leur élan. Un communiqué les rappelant à l’ordre vient d’être publié dans l’édition du 8 janvier dernier du quotidien Cameroon Tribune. Selon le directeur technique de l’Agence de régulation des télécommunications (Art), Mengang Bekono, le document contenu dans le journal tente pour un premier temps, d’expliquer au public ce que c’est que la technologie 4G. Il désigne en fait, une génération de technologie améliorée par rapport à la première, la 2ème et la 3ème génération. Le document indique par ailleurs que les opérateurs visés sont autorisés à fournir les services de communications électroniques mobiles liées aux technologies d’accès 2G, 3G et 4G, conformément aux dispositions de leurs conventions de concession. Autre précision du communiqué, lesdits opérateurs sont assujettis aux obligations contenues dans les cahiers des charges annexés à ces conventions.

L’Art dit reconnaitre que les opérateurs ont certes reçu des autorisations pour le déploiement de la 4 G mais, certains aspects des dispositions n’ont pas été respectés. Notamment la fréquence sur laquelle ils doivent opérer, le taux de couverture, le réseau ferroviaire et la qualité de service. Par conséquent, c’est l’une des raisons pour lesquelles le lancement de la 4G entraine cette dégradation du service constatée par les abonnés. Les opérateurs étant maintenant obligés d’utiliser les ressources des générations inférieures. Ces ressources visant à garantir la couverture du territoire et autres performances du réseau, il n’y a que l’Art qui les donne. « Lorsqu’on donne une concession à un opérateur, il y a un document cadre et en annexe, un cahier de charge qui donne plus de précisions sur ce que devrait faire un opérateur de sa concession. Malheureusement, les opérateurs se sont précipités sur le lancement de la 4ème génération sans tenir compte de tous ces éléments. Le régulateur continue de dire que le lancement de la 4 G, est juste un coup de publicité, une stratégie commerciale et rien d’autre », indique le directeur technique. Et de préciser que certains aspects importants du cahier de charges sont encore en étude, certains en cours d’élaboration et leur implémentation encore en instance à l’Union internationale de télécommunication (UIT). « Il était question que tous ces éléments soient affinés avant le grand déploiement de la 4 G », explique Mengang Bekono. Il précise qu’après toutes ces opérations, il était prévu que l’Art accompagne les opérateurs dans le processus de mise en place de la 4 G et dans le strict respect de la réglementation en vigueur.

Source : © Cameroon Tribune

Par Josy MAUGER

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz