Cameroun : La démocratie et le Programme de développement durable à l’horizon 2030 au centre d’une journée

La démocratie et le Programme de développement durable à l’horizon 2030 au centre d’une journée | Photo d'illustration
La démocratie et le Programme de développement durable à l’horizon 2030 au centre d’une journée | Photo d’illustration

« La démocratie et le Programme de développement durable à l’horizon 2030 ». Tel est le thème de l’édition 2016 de la Journée internationale de la démocratie qui se célèbre ce 15 septembre. D’après Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies, pour mettre en œuvre un tel objectif à l’horizon 2030 il « nous faut une société civile active et forte, qui tienne compte des personnes faibles et des laissés-pour-compte. Nous devons défendre la liberté de la société civile d’agir et d’accomplir cette tâche essentielle. En cette Journée internationale de la démocratie, renouvelons notre engagement en faveur de la démocratie et de la dignité pour tous

Revenons sur la thématique, CAMERPOST note qu’en septembre 2015, les 193 États Membres de l’Organisation des Nations Unies ont adopté le Programme de développement durable à l’horizon 2030. Un plan devant permettre de bâtir un avenir meilleur pour tous, de tracer un chemin sur plus de 15 ans pour mettre fin à l’extrême pauvreté, lutter contre les inégalités et l’injustice, et protéger notre planète. Au cœur de ce programme se trouvent les objectifs de développement durable qui exigent une mobilisation des énergies pour mettre fin à toutes les formes de pauvreté, combattre les inégalités et s’attaquer aux changements climatiques, en veillant à n’abandonner personne en cours de route.

C’est pourquoi Ban Ki-moon affirme que les nouveaux objectifs sont le fruit d’un processus qui a été plus ouvert que jamais, les gouvernements ayant impliqué d’emblée les entreprises, la société civile et les citoyens. « Aujourd’hui, la tâche de la mise en œuvre et du suivi des objectifs de développement durable exige que les États travaillent en partenariat étroit avec la société civile », dit-il. Et d’ajouter que les parlements en particulier ont un rôle essentiel à jouer dans la traduction du nouveau programme de développement durable en mesures concrètes en adoptant des lois, en allouant des budgets et en rendant les gouvernements comptables de leurs actes.

© CAMERPOST par Linda Mbiapa