Cameroun : la démocratie à l’épreuve des élections

C’est cette thématique qui est au centre d’un atelier qui se tient ce vendredi 15 septembre 2017 Douala. Une activité organisée par l’Ong « Un Monde Avenir » et qui s’inscrit dans le cadre de la célébration ce jour de la Journée mondiale de la démocratie.

Cameroun : la démocratie à l’épreuve des élections

Débat sur la question

A en croire Philippe Nanga, coordonnateur de l’organisation non gouvernementale « Un Monde Avenir », le débat de ce vendredi participe de la mise en œuvre du projet  Initiative Citoyenne pour le Renforcement de la Démocratie (INCRED). Et met autour d’une même table des hommes politiques du régime en place, ceux de l’opposition ainsi que la société civile camerounaise.

Ces participants qui ne cessent d’indiquer : « nous avons une gouvernance qui est par essence exclusif. Les Camerounais doivent prendre la responsabilité de changer les choses. On a des autorités qui gèrent le pays, pourtant le peuple ne se reconnaît pas. L’unité nationale, la démocratie vont demeurer un mythe tant qu’il n’y aura pas de dialogue national sur le fond et la forme de l’Etat ».

La majorité des participants à la rencontre pense qu’il ne peut y avoir de véritable démocratie tant qu’un nombre important de Camerounais se sentent exclus de la gestion du pays. « 1500 personnes sont mortes à l’Extrême-nord dans les cinq dernières années. Boko Karam ne s’y est pas installé par hasard. Pour que l’unité soit réelle, il nous faut nous réconcilier avec notre histoire », affirme la cible.

Ce que vise le projet Incred

Revenant sur le projet Incred, il se poursuit jusqu’en décembre 2017. A ce propos, la délégation de l’Union européenne (UE) au Cameroun a signé, le 12 décembre 2016 à Yaoundé, avec l’association « Un Monde Avenir » créée en 2003 à Douala, une subvention pour le lancement dudit projet consacré à la promotion de la démocratie participative, ainsi que celle des droits civils et politiques, notamment en matière de liberté d’expression.

Avec une enveloppe de 328 millions de FCFA, il est question pour l’association camerounaise de contribuer au renforcement de la démocratie, à travers la participation citoyenne et la mise en synergie des acteurs sociopolitiques qui travaillent sur ces questions.

Le choix de la date du 15 septembre pour célébrer cette journée a été effectué par l’Organisation des Nations Unies et correspond à l’adoption, en septembre 1997, de la Déclaration universelle sur la démocratie. Cette Déclaration pose les principes constitutifs d’une démocratie et définit les caractéristiques et les fonctions d’un gouvernement démocratique.

© CAMERPOST par Linda

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz