Cameroun – Déforestation : un fonds carbone de la Fondation pour le Tri-national de la Sangha (Tns)

un fonds carbone de la Fondation pour le Tri-national de la Sangha (Tns) pour lutter contre la déforestation | Photo d’illustration

Il est question de réaliser des micro-projets communautaires pouvant améliorer les conditions de vie des populations vivant en majorité en dessous du seuil de pauvreté, explique Dr Théophile Zognou, directeur exécutif de la Fondation TNS (Tri-national de la Sangha). Le projet va toucher une population estimée à près de 191 000 habitants du département de la Boumba-et-Ngoko au Cameroun et de la préfecture de Sangha-Mambéré en République Centrafricaine.

Les deux pays sont donc en rangs serrées pour la réussite du projet. « Il en est ainsi de la première initiative réalisée par la FTNS dont les bénéficiaires directs seront les communautés riveraines des aires protégées de ces deux pays », affirme Gervais Pamongui, expert national auprès des aires protégées de Dzanga-Sangha en Rca.

D’une superficie de 4.4 millions d’hectares, le Tri-national de la Sangha regroupe trois aires protégées reparties sur trois Etats à savoir : le Cameroun, le Congo-Brazzaville et la République Centrafricaine, apprend CAMERPOST. Il s’agit du parc national de Lobéké au Cameroun, du parc national de Nouabale Ndoki au Congo-Brazzaville et les aires protégées de Dzanga Sangha en Rca. Cette initiative transfrontalière est un indicateur de l’engagement politique des Chefs d’Etats pour la conservation et la gestion durable des forêts.

A en croire les experts du projet, le Tri-national de la Sangha classé patrimoine mondial de l’Unesco depuis juillet 2012, connait une dégradation et une déforestation progressive, avec un taux de déforestation qui est passé de 0.18 à 0.32% entre la décennie 1990-2000 et la décennie 2000-2010. L’une des principales causes est la grande pression anthropique que celui-ci subit. A cela s’ajoute les mauvaises pratiques agricoles (agriculture itinérante sur brulis) et l’exploitation forestière et minière illégale qui favorisent la déforestation et la dégradation.

© CAMERPOST par Linda Mbiapa