Cameroun : la défense de maître Harissou, notaire de Marafa Hamidou Yaya, demande le retrait du PV de l’enquête

L'ancien ministre de l'Intérieur camerounais et ancien secrétaire général de la présidence de la République, Marafa Hamidou Yaya, avant l'ouverture de son procès, le 16 juillet 2012 à Yaoundé | © AFP / Reinnier Kazé
L’ancien ministre de l’Intérieur camerounais et ancien secrétaire général de la présidence de la République, Marafa Hamidou Yaya, avant l’ouverture de son procès, le 16 juillet 2012 à Yaoundé | © AFP / Reinnier Kazé

Au Cameroun, le procès de maître Harissou, le notaire de l’ancien secrétaire général de la présidence de la République, Marafa Hamidou Yaya a repris vendredi 9 septembre. Poursuivi pour des faits graves d’atteinte à la sécurité de l’État et d’outrage au président de la République, l’audience, la 10e, devait permettre d’aborder l’affaire sur le fond. Elle a finalement été consacrée à l’examen du procès-verbal de l’enquête.

Au final l’ensemble de l’audience de ce vendredi 9 septembre aura été consacrée au seul examen du procès-verbal de l’enquête. Pour la défense de maître Harissou ce PV n’est pas recevable. Trop de vices de forme. Audition de son client un dimanche sans la présence de ses avocats, déclarations sous la contrainte. L’avocat du notaire demande le retrait de ce procès-verbal.

« Nous estimons que l’enquête, telle qu’elle s’est déroulée, il y a des violations des droits de la défense. C’est pour ça que nous commençons par là. C’est-à-dire que maître Harissou a été entendu dans des conditions susceptibles de vicier ses déclarations, estime Maitre Jacques Mbny. Il a été emmené un vendredi soir et il a été entendu un dimanche. Et lorsque les avocats sont arrivés le lundi matin, on leur a fait savoir que on avait entendu maître Harissou le dimanche et que voilà, la procédure est clôturée, et on va l’envoyer au tribunal. Alors, lorsque vous avez un dossier et qu’on ne laisse pas les avocats voir leur client dès cette étape-là et qu’on veuille par la suite opposer ce genre de déclarations, nous nous estimons que ce n’est pas régulier. »

Lire la suite à © RFI >>

  • le papa si est toujours au affaire la preuve il est gardé par la police et la gendarmerie pardon cessez de deranger les gens:quand quelqu’un comme lui maet du temps au ngatta il devient un grand bandit

  • Liberez Marafa et tous les autres prisonniers politiques. Pendant que d’autres se font volés des centaines de millions chez eux on ne dit rien

  • P r c

  • P r c

  • Liberez mr le predident de la ripoblic camerounes marafa

    • Pourquoi ne pas relire avant de publier des sujets sur votre champion, ainsi vous nous éviterez le ridicule. De par votre nom, c’est tout le grand nord qui est identifié et c’est vraiment une honte qu’on soit toujours à nous voir être les mal instruits avec tant de fautes de tout genre dans une seule phrase.

  • Ils detournent des millions des millards vous les gardez cela ne resoud le pb le mieux c de rembourser..

    • Foutaises tu en sais quoi?

    • Qui t’a dit qu’il est poursuivit de détournement des deniers publics pour que tu parles de remboursement ???

  • humm!!!

  • Faite comme vous voulez

  • Tous sont des prisonniers politiques.
    L’État n’a jamais parlé de remboursement.
    L’épervier sert sécuriser le régime et non l’argent du contribuable.

  • Un prisonnier entouré de sa garde arrêtez ce scénario

  • Un prisonnier entouré de sa garde arrêtez ce scénario

  • Rien à dire les camerounais la vérité ils le savent

  • Rien à dire les camerounais la vérité ils le savent

  • Future president que le veule ou non c’est lui le president