Cameroun – Décongestion du Port Autonome de Douala : Robert Nkili en mission commandée – 29/04/2015

Robert Nkili, Ministre camerounais des Transports. Photo d'archives
Robert Nkili, Ministre camerounais des Transports. Photo d’archives

Celui qui s’est rendu également à la Bouée de base le 28 avril 2015 a instruit tous les responsables en service au Port Autonome de Douala  de libérer les emprises du Port.

Trouver des moyens pour décongestionner le Port autonome de Douala congestionné depuis bientôt deux ans. Sommer les responsables qui trainent les pas à s’exécuter de manière rapide. Mettre la pression sur les clients du Port pour sortir de manière rapide leurs conteneurs ou leurs marchandises encore stockés dans les emprises de cette structure portuaire. Voilà présenter  la principale mission de Robert Nkili, le ministre des Transports en visite dans la capitale économique du Cameroun depuis hier lundi 27 avril 2015.

Celui qui achève sa visite à Douala demain mercredi 29 avril 2015 entend se rendre à la Boué de base pour toucher du doigt les difficultés que rencontrent les différents bateaux qui veulent accoster au Port et  le personnel en service au Port autonome de Douala.  Lors de la visite des différents services du Port effectué hier, celui-ci n’est pas passé par quatre chemins pour signifier ses intentions aux principaux responsables de ces structures.

Dans les magasins d’entreposage de Riz et de ciments visités par Robert Nkili très tôt hier, il a sommé les responsables de libérer tout ce qui se trouve là, de libérer cet espace qui peut accueillir les marchandises des importateurs encore dans les bateaux qui attendent à quai.

«Il faut qu’on évacue tout ceci dans 5 jours. Mettez- vous d’accord avec les propriétaires. Votre rôle c’est de dégager tout  ceci du Port. Il faut recruter des gens pour faire ce travail» ordonnait-il à Edouard Fochivé qui  l’accompagnait dans cette visite.

En visitant ces magasins d’entreposage situés au quai N° 7 A, Robert Nkili a également ordonné la réduction du délai de dédouanement des marchandises. «S’il faut continuer à maintenir le délais de 90 jours, je vais vous créer des problèmes. Il faut ramener ce délai à 45 jours, voir 30. Il faut contraindre les propriétaires des marchandises à enlever ses marchandises», a ordonné tout furieux le ministre des transports. Avant de proposer que des espaces en dehors du Port soient créés pour parquer ces marchandises.

Pendant cette première journée qui s’est voulue marathon, Robert Nkili qu’accompagnaient le gouverneur de la région du Littoral Joseph Beti Assomo, le directeur général du Port Autonome de Douala Etoundi Oyono et plusieurs responsables des structures basées ici a visité  le guichet Unique, les bureaux du conseil national des chargeurs du Cameroun, le parc automobile du port, le terminal à conteneur en voie de décongestion, le port sec créé pour décongestionner les emprises du port autonome de Douala. Il a également visité les installations de la capitainerie du Port. Ici, il a pu constater la vétusté des installations comme partout ailleurs. Comme fait divers qui a ponctuée cette première journée de visite à Douala, Robert Nkili est resté bloqué quelques minutes, dans l’ascenseur du Conseil national des chargeurs du Cameroun.  Celui qui partait du onzième niveau au deuxième est resté coincé au cinquième.

Heureusement pour lui, il est ressorti quelques minutes plus tard et a continué sa visite en prenant  les escaliers.  Robert Nkili qui n’a pas fait de bilan de cette première journée a déclaré s’exprimer plutôt mercredi à la fin de cette visite.

Source : © La Nouvelle Expression

Par Hervé Villard Njiélé

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz