Cameroun : De nouvelles initiatives pour la réduction de la fracture numérique

Cameroun : De nouvelles initiatives pour la réduction de la fracture numérique

La réduction de la fracture numérique a franchi un pas au Cameroun avec le lancement, mercredi à Douala, d’un programme de connexion internet haut débit de qualité destiné prioritairement aux zones rurales, dans le cadre d’un programme national visant à porter à 20 % le taux de haut débit à l’horizon 2020 contre 4% seulement en 2015.

L’alliance entre la technologie satellitaire de pointe proposée par Konnect Africa et l’expertise de GoSat devrait permettre le déploiement d’une connexion Internet en zones urbaines et rurales, notamment dans les localités les plus reculées du Cameroun, a-t-on appris.

A en croire ses initiateurs, ledit programme couvrira à court terme deux tiers de la population camerounaise, des utilisateurs de ce service que sont les entreprises et les organisations auront accès à un Internet haut débit de qualité et à un prix abordable.

En matérialisant ce partenariat, le président-directeur général de GoSat, Casimir Fotso Chatue, s’est réjoui de la finalisation ce nouvel accord d’autant que « collaborer avec Konnect Africa nous permet d’accéder pour le bénéfice de nos clients, à une plateforme de très haut débit à travers le monde et du continent Africain en particulier ».

En tout état de cause, « nos clients ont besoin de qualité, de fiabilité, de vitesse de connexion mais aussi d’une couverture à prix abordable et surtout universelle. C’est donc un partenaire solide, capable de nous proposer des offres de haut débit par satellite de qualité, sur mesure et pour tous les clients et entreprises que nous aurons à servir au Cameroun dans les zones semi-urbaines et rurales », a-t-il indiqué.

Le programme veut couvrir tout le pays au premier trimestre 2018, dès l’installation de l’épicentre au Cameroun et non plus au Nigeria de qui le pays dépend techniquement pour le moment.

Pour Laurent Grimaldi, président-directeur général de Konnect Africa, cette structure « souhaite offrir à terme une couverture universelle à l’ensemble de l’Afrique sub-saharienne, et en particulier au Cameroun qui est un pays de grande importance stratégique ».

Dans ce contexte a-t-il ajouté, « notre partenariat avec GoSatest  est un moyen pertinent et efficace pour réduire la fracture numérique en Afrique et accélérer le développement économique de la région».

L’objectif de GoSat est de développer le potentiel inexploité dans les zones rurales, mais aussi dans des secteurs tels que l’agriculture, l’éducation, et les collectivités pour réduire la fracture numérique et aider à réaliser les ambitions du plan gouvernemental « Cameroun Numérique 2020 » issu du Plan stratégique Cameroun numérique (PSCN).

© CAMERPOST avec APA

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Cameroun : De nouvelles initiatives pour la réduction de la fracture numérique"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Achille Aubin

Mark Zuckerberg

wpDiscuz