Cameroun – Crtv : les péchés capitaux d’Amadou Vamoulké

Amadou Vamoulke, ancien directeur général de la CRTV. | Photo d'archive
Amadou Vamoulke, ancien directeur général de la CRTV. | Photo d’archive

Seul ou presque. Amadou Vamoulké a au moins une raison de ne plus croire en son étoile. Elle a cessé de briller le 29 juillet dernier, lorsqu’il a été interpellé et incarcéré à la prison centrale de Yaoundé (Kondengui), un mois jour pour jour après la nomination de Charles Ndongo à la Direction générale de la Cameroon radio television (Crtv), dont il avait la charge depuis janvier 2005. L’ex Dg de l’Office est accusé de détournement présumé de deniers publics. La Nouvelle Expression retrace les grandes affaires qui auraient favorisé sa descente aux enfers. De la gestion de la redevance audiovisuelle à l’attribution du marché national de la TNT, en passant par la gestion des “Néo-talibans”.

Redevance audiovisuelle : Une gestion à problèmes des fonds

Ces dernières années, l’ex Directeur général de la Crtv a été convoqué plusieurs fois au Tcs. Il est depuis vendredi incarcéré pour détournement présumé de deniers publics.

L’Epervier a pris son temps. Amadou Vamoulké, l’une de ses nouvelles victimes a eu beau se balader dans la nature, mais le moment de se faire prendre est arrivé le 29 juillet 2016. L’ancien Directeur général de la Crtv a été arrêté à son domicile, puis conduit à la prison centrale de Yaoundé (Kondengui). Il a suffi d’un mois après son limogeage à la tête de la chaîne de télévision à capitaux publics, le 29 juin dernier. Il est accusé de détournement présumé de deniers publics notamment, au sujet de sa gestion de la redevance audiovisuelle.

Sans que les sources de La Nouvelle Expression, même les plus introduites, n’indiquent formellement les données qui l’incriminent, une opinion informée confirme le grand intérêt que l’ex Directeur général de la Crtv – qui avait déjà été convoqué plusieurs fois devant les juges – représentait ces derniers temps pour le Tribunal criminel spécial (Tcs). Son nom est en effet cité dans plusieurs affaires. En mars 2015 notamment, il avait déjà été appelé à répondre de sa gestion de l’enveloppe de ladite redevance audiovisuelle reversée à la Cameroon radio television (Crtv) au cours des exercices 2005 et 2006. Il avait été reproché dans ce dossier à l’ex Dg, en coaction avec son prédécesseur, Gervais Mendo Ze et le Trésorier payeur général de Yaoundé à l’époque des faits, un détournement présumé de près de 2,8 milliards de Fcfa.

Le début de la fin ?

Mais avant qu’Amadou Vamoulké – qui a longtemps bénéficié du soutien sans faille d’Amadou Ali – ne soit perçu comme «un client confirmé» du Tcs, des observateurs attentifs avaient également noté qu’une de ses anciennes collaboratrices en la personne d’Antoinette Essomba, ex Directrice de la Crtv Marketing and communication agency (Cmca), réputée avoir joué quelque rôle éminent dans la tenue de la comptabilité de l’Office, aurait contribué à l’enfoncer davantage, du temps où elle fréquentait les services de Yap Abdou, président du Tcs. Placée sous mandat à la prison de Kondengui, dame Essomba s’était en effet montrée généreusement coopérative avec les éléments de la Justice en charge du dossier au Tcs, laissant échapper de précieuses confidences sur les mœurs managériales de la Crtv sous Amadou Vamoulké. Des évolutions ayant été enregistrées alors même qu’entre temps, Gervais Mendo Ze lui-aussi, était placé sous mandat toujours à Kondengui, pour quelques dossiers qui lui ont valu d’être soupçonné d’un détournement de fonds publics d’au moins 755 millions Fcfa, du temps où il dirigeait la Crtv. Quel lien avec Amadou Vamoulké ? Les moins naïfs croient savoir que le sort du professeur de linguistique suggère que son successeur à la Crtv emprunte le même chemin.

Source : © La Nouvelle Expression

Par Arthur Wandji

  • Pk on ne prends pas Issa Tchiroma. Il était et est tjrs Pca de la crtv. Alors s’il ya eu détournement, il ne pouvait ne pas être informé , concerné et impliqué.

    • Les malversations reproché à VAMOULKE ne concerne pas sa gestion de la CRTV.

  • donc comme ca le pere ci a aussi …

  • Ça c’est l’injustice, les vrai voleurs sont même là

  • ekie

  • ça c’est le Cameroun…..

  • Vol egal vol dure est la loi mais c la loi “dg” porte seulmen ta croix si ca t’a prit mai t’inkiet il ya laba tn predecesseur dnc vs orez certainemen des choses à vs dire Toi mem tu vois le pays ci c la proprieté de certainses personnes ,coe il nya pa vol entre pere et fils, si tu n’es pa de la maison fo pa voler là!

  • pardon ne toucher pas a mon charle pardon escusez son sejour la bas vous etes prevenues

  • Tu as déjà vu quoi ? Tous ceux qui marchent derrière Paul biya périront comme ça.

  • Jamais 2 sans 3 DG en prison.Charles g pleur ton sort.courage et srtt attention au cadeau empoisonné

  • Charles ndongo le prochain

  • Medonzé, Vamoulké et ……….suivez mon regard!

  • hum on dirait une dynastie bientôt a notre Guantánamo

  • Hung!!!vol a bcp d’ami la loi bcp d’ennemis la justice impardonnable…du coup la vie est mystérieuse!C=calcul,R=rêve,T=tentative V=vol ah oui hung!!!!

  • Hung!!!vol a bcp d’ami la loi bcp d’ennemis la justice impardonnable…du coup la vie est mystérieuse!C=calcul,R=rêve,T=tentative V=vol ah oui hung!!!!

  • Why all this when three or six months control teams are send to state institutions. They never saw nothing for the past 9years. A very funny system that we have

  • Why all this when three or six months control teams are send to state institutions. They never saw nothing for the past 9years. A very funny system that we have

  • le camer on te nomme c la fete a la maison en sortant c kondegui c ça le biyatisme