Cameroun – CRTV : Charles Ndongo imprime ses marques

Charles Ndongo, Directeur général de la Crtv, connait bien la maison | Archives/DR
Charles Ndongo, Directeur général de la Crtv, connait bien la maison | Archives/DR

Des changements majeurs en cours et d’autres annoncés aussi bien sur l’antenne radio que sur la télévision nationale. Le nouveau Directeur Général de la CRTV, Charles Ndongo veut faire bouger les lignes et donner un nouveau visage à la radiotélévision nationale.

Le changement immédiat et très visible sur la télévision nationale est le passage au présentateur unique pour les éditions des journaux télévisés. Une option qui vise selon le top management à fidéliser d’avantage les téléspectateurs tout en donnant un visage aux JT. Toujours à la télévision, de nombreuses productions sont relookées voire simplement supprimés. C’est le cas par exemple de l’émission hebdomadaire  de débat Scène de presse qui voit son format passer de 90 minutes à 52 son présentateur vedette Aimé Robert Bihina cède le fauteuil à Lucrèce Medou Djemba. Des changements qui bien évidement ne vont pas sans choquer certaines personnes. Sur les antennes de la radio, le nouveau DG à récemment donné le ton en effectuant une visite de travail au Poste National de la CRTV, le siège de la radio nationale camerounaise. Il y a remobilisé le personnel en invitant tout le monde au travail.

De l’avis d’Alain Belibi,  les changements sur l’antenne seront dans l’intérêt des auditeurs. « Pour les matinales par exemple nous allons nous  arrimer aux standards en la matière avec une matinale plus large couvrant de nombreux domaines. Nous y aurons à la fois de l’information et du divertissement. Il s’agit de rendre l’antenne plus attractive avec notamment des nouveaux habillages génériques, jingleries et autres effets sonores. Nous allons en outre faire plus de place aux auditeurs parce qu’il faut leur donner la parole. Pour cela nous comptons sur tout notre personnel… tous les talents et tous les personnels devraient se sentir impliqués » explique le Directeur de l’administration centrale à la radio.

© CAMERPOST par Hakim ABDELKADER