Cameroun – CRTV : Cap sur la qualité des programmes à l’ère du numérique

 Amadou Vamoulké, directeur général de la Cameroon Radio and Television (CRTV) a été inculpé pour détournement présumé de près d’un milliard FCfa. | Photo d'archives
Amadou Vamoulké, directeur général de la Cameroon Radio and Television (CRTV) a été inculpé pour détournement présumé de près d’un milliard FCfa. | Photo d’archives

Recommandation faite mercredi par le ministre de la Communication lors de la clôture du Forum national de l’Office à Yaoundé.

Des téléspectateurs de plus en plus exigeants. Une concurrence aux offres variées. La  Cameroon Radio Television (Crtv) veut relever le défi de la qualité des programmes diffusés à l’ère du numérique. La télévision nationale souhaite reconquérir et fidéliser ses téléspectateurs. Pour réussir le pari, le directeur de l’office, Amadou Vamoulké a réuni pendant trois jours des participants avisés dans la perspective de trouver de meilleures astuces pour aguicher via des programmes attractifs, le public. Du coup, pendant trois jours, on a remué les méninges pour apporter du neuf sur les plans de l’information, du divertissement, de l’éducation et de la reliance sociale. Pour cela, des éminences grises ont été regroupées en huit commissions. L’essentiel de leurs travaux a pris en compte les six nouvelles chaînes de l’office à savoir : Crtv (chaîne généraliste), Crtv News, Crtv Régional, Crtv Sport, Crtv Culture et Crtv Youth. Tout a été revisité y compris les couleurs et la charte graphique des différentes télévisions afin que le label Cameroun soit promu tant sur le plan national qu’international.

Au terme des travaux présidés par le ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary mercredi dernier, qu’accompagnaient le président dudit Forum, le Pr. Jacques Fame Ndongo, ministre de l’Enseignement supérieur et le ministre de la Jeunesse et de l’Education civique, Mounouna Foutsou, recommandation a été faite de promouvoir le mode de vie camerounais entendez « Cameroonian way of life » et l’intégration nationale. « Les téléspectateurs Camerounais veulent être fiers du service public de l’audiovisuel qui présentera avantageusement son histoire, sa culture, son dynamisme économique et intellectuel, sa riche diversité agropastorale et touristique », a indiqué Issa Tchiroma Bakary. Une façon de contrecarrer les assauts répétés des signaux venus du monde entier. Pour y parvenir, le Mincom a recommandé aux uns et aux autres de s’approprier la loi sur l’audiovisuel afin d’éviter les erreurs d’interprétation et de compréhension venant des autres médias.

Pour le Pr. Jacques Fame Ndongo, président dudit Forum, cette mutualisation des connaissances et des compétences a abouti aux résolutions riches et originales. Le Pr. Jacques Fame Ndongo a souhaité que les résolutions prises soient rapidement matérialisées pour que la Crtv soit toujours à l’avant-garde du progrès communicationnel. « Je sais pouvoir compter sur la sagacité de chaque professionnel pour la traduction en programmes attractifs des idées neuves qui ont jailli de ce formidable « brain-storming » », a-t-il plaidé. A ce sujet, le Dg de la Crtv a promis qu’un Comité de suivi sera mis sur pied en application des recommandations de cette rencontre. Plus de temps à perdre, la Crtv new-look est en chemin.

Source : © Cameroon Tribune

Par Sorèle GUEBEDIANG à BESSONG

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Cameroun – CRTV : Cap sur la qualité des programmes à l’ère du numérique"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Sylvain Onguene

Abec faut changer votre plateau qui est identique depuis plus de 20 ans.

wpDiscuz