Cameroun : Croissance du chiffre d’affaires du marché de la téléphonie en 2015 (Rapport)

Le marché global de la téléphonie fixe et mobile a dégagé un chiffre d’affaires de l’ordre de 566,14 milliards FCFA en 2015 au Cameroun en croissance de 4,68%, selon le dernier rapport de l’Agence de régulation des télécommunications (ART).

Cameroun : Rapport sur la croissance du chiffre d’affaires du marché de la téléphonie en 2015

Cette évolution confirme la forte augmentation (6,47%) enregistrée un an plus tôt, après le léger ralentissement (1,86%) de 2013, la contribution du secteur étant estimée à 3,43% du produit intérieur brut (PIB) national soit un recul de 0,06 point par rapport à son niveau de l’année 2014.

Intitulé «Observatoire annuel 2015 du marché des communications électroniques», ledit rapport, que APA a pu consulter, fait état d’investissements réalisés par les opérateurs de communications électroniques, droits d’entrée et de renouvellement compris, s’élevant à 447,4 milliards FCFA pendant la même période.

Ces investissements ont atteint le seuil de 297,4 milliards FCFA, hors droits d’entrée et de renouvellement, soit une augmentation de 50,27% par rapport à leur niveau de 2014, leur contribution à l’investissement national s’élevant à 8,52% en 2015.

S’agissant des emplois directs chez les opérateurs du secteur, il s’est élevé à 6793 personnels en 2015, en progression de 13,27% par rapport à 2014, des emplois principalement liés aux activités des opérateurs concessionnaires contribuant à hauteur de 91,48% à l’ensemble des emplois directs comptabilisés dans le secteur.

En 2015, selon l’Observatoire du marché des communications électroniques, le taux de pénétration de la téléphonie mobile a été de l’ordre de 82,75%, en progression de 80,33% par rapport à l’année d’avant alors que le nombre d’abonnés progressait de 5,68% pour s’établir à 18,25 millions, pour un pays de quelque 22 millions d’âmes.

 

Cette croissance contraste avec la situation du réseau de l’opérateur fixe public Cameroon Telecommunications (Camtel), dont le nombre d’abonnés a reculé de 17,99% pendant la période étudiée pour s’établir à 204.182 abonnés.

En ce qui concerne le segment Internet, il a connu une diversification plus importante de ses offres d’accès au Cameroun en 2015 avec le lancement des services 3G et 4G mobiles ainsi que l’avancée des offres d’accès par fibre optique, proposées par Camtel, le nombre d’abonnés, toutes technologies considérées, étant évalué à 8,44 millions (+57,54%) par rapport à 2014 avec un taux de pénétration de 39,26% de la population nationale (25,57% en 2014).

Dans le même ordre d’idées, les services de paiement sur mobile ont poursuivi leur évolution en dépit d’un ralentissement de la croissance de leur nombre d’abonnés actifs estimé à 3,57 millions en 2015 (4,9% par rapport à 2014), alors qu’il était de 3,4 millions d’abonnés en 2014 (6,19% par rapport à 2013).

D’une manière générale, précise l’ART, les opérateurs des réseaux mobiles ont réalisé un chiffre d’affaires global de 474,93 milliards FCFA hors taxes en 2015, la répartition dudit revenu montrant que la filiale du sud-africain Mobile Telecommunications Network (MTN) conservait la position d’acteur dominant avec 55,08% de parts de marché, mais qui s’est sensiblement contractée par rapport à son niveau de 2014 (60,34%, en recul de 5,26 points).

L’opérateur français Orange a également conservé sa 2ème position sur le segment mobile, avec une part de marché estimée à 37,79%, contre 38,67% en 2014, son chiffre d’affaires connaissant toutefois une croissance estimée à 1,28%.

Quant à l’opérateur vietnamien Viettel, connu au Cameroun sous le nom commercial de Nexttel, il pointe en 3ème position avec 7,13% de parts de marché en 2015, en très forte progression par rapport à 2014 (0,99%).

© CAMERPOST avec APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz