Cameroun – Crise anglophone : Pas de risque d’année scolaire blanche selon le ministre Ernest Ngalle Bibehe

Ernest Ngallé Bibehé, Ministre camerounais des enseignements secondaires (MINESEC) | DR

Le ministre camerounais en charge des Enseignements secondaires, Ernest Ngalle Bibehe, s’est inscrit en faux contre «des rumeurs» annonçant une année blanche dans le pays, suite au mot d’ordre de grève des enseignants anglophones, qui depuis octobre 2016 paralyse les activités dans les régions du Nord-Ouestet du Sud-Ouest.

Dans un communiqué lu vendredi en mi-journée sur la radio nationale, il évoque des «informations dénuées de tout fondement» et «tient à rassurer la communauté éducative nationale qu’il n’y aura pas d’année blanche au Cameroun».

Selon lui, « les examens officiels, session 2017, organisées par le General Certificate of Education (GCE Board), l’Office du baccalauréat et la direction des examens, des concours et de la certification, se dérouleront sur l’ensemble du territoire national aux dates prévues et les diplômes délivrés seront conformes et crédibles».

Le 20 février dernier, rappelle-t-on, le même ministre avait déjà, dans un autre communiqué et parlant de la «levée du mort d’ordre de grève par les syndicats d’enseignants anglophones», reporté la date des inscriptions aux examens de cet ordre d’enseignement.

Toujours est-il que le communiqué de M. Ngalle Bibehe, note-t-on, intervient dans un climat qui reste délétère dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest où les enseignements sont à l’arrêt aussi bien dans la maternelle, le secondaire que le supérieur.

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz