Cameroun – Crise anglophone : Certains détenus sont effectivement libres

Paul Ayah Abine magistrat de formation et arrêté dans le cadre le cadre des poursuites engagées contre certaines personnes présentées comme leaders du mouvement dit « revendication des anglophones » est désormais libre de ces mouvements.

Paul Ayah Abine

Ils sont libres…

La barbe grisonnante presque totalement blanche, le pas alerte et le regard vif, Paul Ayah Abine a quitté sa cellule. Pour l’accueillir à la sortie ses proches et ses avocats. A l’endroit des journalistes qui sont venus confirmer la nouvelle, l’homme a juste un regard mais il ne dira pas un mot il laisse cela à ses avocats. Trop tôt pur s’exprimer, il préfère savourer l’air de la liberté en compagnie de sa famille.

Sur ordre de Paul BIYA

Chez lui, nombreux sont les parents et amis venus confirmer la nouvelle de leurs propres yeux. Ils sont trois dont le texte signé du Secrétaire Général de la Présidence de la République Ferndinad Ngoh Ngoh sous l’ordre du Président Paul Biya autorise de manière claire la libération : Ayah Paul Abine ; Nkongo Felix Agbor ; Fontem Aforteka’a Niba.

Un homme politique qui assume ses idées

Paul Ayah Abine avait été arrêté en janvier 2017 à son domicile à Yaoundé. Il avait alors été conduit au Secrétariat d’État à la Défense (SED). Il y a séjourné jusqu’à sa libération le 31 aout 2017. Paul Ayah Abine est en outre un homme politique puisqu’il a été député pour le compte du RDPC avant de démissionner pour créer son parti politique le Peoples action party (PAP).

© CAMERPOST par Hakim ABDELKADER

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz