Cameroun – Crash d’hélicoptère à Tchoffol : le gouvernement ouvre une enquête

Issa Tchiroma Bakary, ministre camerounais de la Communication | © AFP/Pacome

L’armée camerounaise vient une nouvelle fois d’enregistrer des pertes humaines dans ses rangs. De retour d’une mission de reconnaissance en zone dans le cadre de la lutte contre la secte islamiste Boko Haram, les quatre soldats à bord d’un hélicoptère dont le général de brigade Jacob Kodji et le colonel Kameni Alphonse ont perdu la vie hier soir dans la localité de Tchoffol à l’extrême-Nord. Suite à ce drame la réaction du gouvernement n’a pas tardé.  “Une enquête va etre ouverte pour établir les causes de cet accident. Ce qui ressort du communiqué du ministre de la communication, Issa Tchiroma, lu ce lundi matin sur les ondes de la Crtv. CAMERPOST vous propose le texte intégral.

© CAMERPOST par Alain Ghislain Kanga

L’intégralité du communiqué du ministre de la Communication

« Le ministre de la Communication porte à la connaissance de l’opinion nationale et internationale qu’un hélicoptère des forces de défense camerounaises a été victime d’un accident survenu le dimanche 22 janvier 2017 aux environs de 18h 45 dans la localité de Tchoffol, Arrondissement de Bogo, Département du Diamaré, Région de l’Extrême-Nord pendant qu’il rentrait d’une mission de reconnaissance en zone.

L’appareil de type BEL 206 avait à son bord le Général de brigade Kodji Jacob, commandant la région militaire inter armées n°4, le Colonel Kameni Alphone, commandant la région de gendarmerie n°4, l’équipage composé du Lieutenant Tchinda Aurelien, pilote, et du Lieutenant Souloukna Grassou Basile, mécanicien. Tous les occupants ont péri des suites de l’accident dont il est formellement établi qu’il s’agit d’un crash aérien.

Immédiatement après que l’information a été connue des autorités, le Gouverneur de la Région de l’Extrême-Nord s’est rendu sur les lieux de l’accident, pour les constatations, l’identification des corps et leur transfert à la morgue de l’hôpital militaire de région n°4.

Sur les hautes instructions de son excellence monsieur le Président de la République, chef des armées, les dépouilles seront transportées à Yaoundé où elles arriveront au plus tard en fin de matinée de ce jour, et seront accueillies à l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen par le ministre Délégué à la Présidence chargé de la Défense qui sera entouré pour la circonstance des hauts responsables des forces de défense et de sécurité camerounaises.

Le Président de la République, son excellence monsieur Paul Biya, Chef de l’État, Chef des armées, adresse aux familles des victimes et à l’ensemble des forces de défense camerounaise ses condoléances les plus attristées, et renouvelle son soutien indéfectible et ses encouragements les plus fermes à nos forces de défense et de sécurité dans le combat victorieux qu’ils mènent contre la horde terroriste Boko Haram dans la Région de l’Extrême-Nord de notre pays.

Toujours sur les hautes instructions du Chef de l’État et conformément à la réglementation en matière d’accident d’aéronef, une enquête va être ouverte pour élucider les causes de ce crash ».

Le ministre de la Communication

Issa Tchiroma Bakary

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz