Cameroun – Coupe du monde 2018 : Hugo Broos plait de plus en plus

Hugo Broos peut être parti pour durer | © AFP / MUSTAFA OZER
Hugo Broos peut être parti pour durer | © AFP / MUSTAFA OZER

Le sélectionneur des lions indomptables fait progressivement taire les critiques. Le belge réalise des performances plus que satisfaisantes selon de nombreux observateurs.

Conduire les lions indomptables n’est pas aisé. Les sollicitations sont pourtant multiples. La sélection est un tremplin véritable pour les techniciens inconnus. Nombre d’expatriés ont acquis de la notoriété après un passage au Cameroun. Tel pourrait bientôt être le cas du belge Hugo Broos. Il passe du statut d’illustre incompétent à celui de technicien avisé.

Le bilan de Hugo Broos n’est pas impressionnant au Cameroun. Il est cependant loin d’être médiocre. L’on peut s’en convaincre en écoutant les redoutables fans des lions indomptables. Le successeur de Volker Finke a préparé quatre matches avec le Cameroun depuis le 12 février 2016. Ses statistiques font état d’une seule victoire, deux résultats de parité et une défaite. Avec lui les camerounais ont inscrit cinq buts, mais en ont concédé autant. Un tel bilan rebuterait normalement les millions d’entraineurs qualifiés ou non que compte le Cameroun. Que non ! l’on lui tresse plutôt des couronnes et lui reconnait même des qualités. Hugo Broos n’a pourtant dirigé aucune sélection nationale avant le Cameroun. Il entrainé sans grand succès des clubs belges, turcs, émirati et algériens.

La situation du sélectionneur a considérablement évolué. Au départ le public sportif camerounais jugeait insuffisants ses états de service. L’on a eu droit à des réactions plus ou moins violentes de la part des camerounais. D’aucuns disaient : nous l’aiderons à partir du Cameroun. D’autres ajoutaient : nous allons le remettre dans un avion dès son arrivée au Cameroun. Il n’ira pas plus loin que l’aéroport. Ses trois premières sorties à la tête des lions indomptables ont inversé la tendance. Beaucoup ont fini par trouver le belge courageux. Il a en effet fait bouger les lignes et relégué certains cadres sur le banc de touche. Avant lui nul n’aurait songé une seule seconde, à la non titularisation des Nicolas Nkoulou et Stéphane Mbia. Les anciens détracteurs d’hier le disent également entreprenant. Il a fait appel à sept nouveaux joueurs en quatre mois, dont plusieurs issus de la Ligue 1 camerounaise. Le sélectionneur est remonté dans l’estime de nombreux camerounais. Ils proposent d’ailleurs que l’on lui donne les moyens de sa politique.

Le cas Hugo Broos n’est pas isolé. Plusieurs sorciers blancs anonymes ont acquis de la notoriété après leur passage au Cameroun. Vomis au départ par une frange importante du public, ils sont repartis du pays auréolés d’épithètes flatteurs. Claude Marie Le Roy par exemple n’avait aucun fait d’armes à son actif. Il a toutefois permis au Cameroun de disputer trois finales d’affilée de la Coupe d’Afrique des Nations (Can). Hugo Broos  n’a à ce jour remporté aucun titre avec les lions indomptables. Il a cependant aidé la sélection à se qualifier pour la Can 2017 au Gabon. De nombreux camerounais souhaitent le voir s’inscrire dans la durée à la tête des lions indomptables. Son maintien permettrait au pays de reconstruire son équipe nationale.

© CAMERPOST par Oliver Ndema Epo