Cameroun – Construction du 2e pont sur le Wouri : les populations indemnisées refusent de libérer les emprises du chantier

Une vue du chantier du 2e pont sur le Wouri | Crédit photo : © Christian Happi
Une vue du chantier du 2e pont sur le Wouri | Crédit photo : © Christian Happi

Ils sont 31 propriétaires de maisons situées au quartier Deïdo à Douala  à avoir perçu des compensations en raison de leur éviction de la zone couverte par le projet de construction du 2ème pont sur le Wouri. Seulement, quelques-uns refusent de libérer les lieux.

Ils l’ont fait savoir mardi le 09 février 2016 lors d’une récente descente du Préfet du Département du Wouri, Paul Naséri Bea. « Monsieur le Préfet, cette concession ne mérite pas la somme perçue comme dédommagements. Le montant que j’ai reçu est bien trop peu alors qu’à côté il y en a qui ont été payés doublement voire au triple alors qu’ils n’en ont pas droit », se plaignent des riverains au rang desquels des sexagénaires.

 Ces derniers boudent. Un reportage effectué par Camerpost ce jeudi 11 février atteste de la colère des concernés qui demeurent encore sur les lieux. Pourtant, ils sont censés avoir déjà cherché refuge ailleurs. « Nous ne sommes pas du tout contents. Il nous semble que le dédommagement des habitants doit se faire en prenant en compte un certain nombre de paramètres relatifs au domicile de quiconque. Cela n’a pas été le cas ici à Deïdo », crient les compatriotes. Du côté de l’administration, on fait savoir que tout a été mis en œuvre pour permettre aux riverains de la zone concernée de trouver un autre logement.

A titre de rappel,  c’est vendredi le 29 janvier dernier que les populations des pâtés de maisons immédiatement situés à l’entrée de la zone portuaire à Deido, en face des cuves d’hydrocarbures, ont été les premiers à recevoir l’argent débloqué à cet effet par le gouvernement à travers le ministère des Travaux publics. Le Préfet du département du Wouri a lui-même veillé à ce que tout soit fait sans anicroches.

A travers le payement de ces indemnisations, le gouvernement vient ainsi de concrétiser un engagement qui permettra de donner plus d’ampleur au projet de construction du second pont sur le Wouri et ses travaux complémentaires. Il en sera de même pour les riverains d’autres projets tels que  l’entrée Ouest de la ville de Douala; la section Sangmélima-Bikoula de la route Sangmélima-Djoum-Mintom ; Sangmélima-Mengong ; la section reliant le point kilométrique 20 au point kilométrique 40 de l’autoroute Yaoundé-Douala, où les décrets d’indemnisation ont été signés et rendus disponibles il y a quelques semaines.

© CAMERPOST par Linda Mbiapa