Cameroun – Concert : La maestria de Sanzy Viany à Douala – 21/10/2014

sanzy-viany-concert-douala 1
sanzy-viany-concert-douala 4
sanzy-viany-concert-douala 3
sanzy-viany-concert-douala 2

C’était à l’occasion de la présentation officielle de son deuxième album « Ossu ». Un spectacle de plus d’une heure et trente qui n’a laissé personne indifférent à l’IFC de Douala.

 Un soleil en pleine nuit. C’est peut-être étonnant de l’entendre. Et aussi rarissime à le voir. Surtout dans un pays au sud du Sahara comme le Cameroun. Pourtant, ça s’est produit à Douala ce 17 octobre 2014. A l’Institut français. Ce soleil ne s’est pas levé à l’Est comme nous apprend la géographie. Plutôt au Centre ; dans le département de la Lékié. Comme un seul homme, tout le monde à crier et chanter : « Ossu ». Traduction : « Va de l’avant ». Rien d’étonnant que ce soleil ait avancé jusqu’à atteindre la région du Littoral. Puisque c’était annoncé à l’avance comme dans la Bible, personne n’a voulu rater l’aubaine. Normal. Ça n’arrive pas tous les jours.

20h. La salle de spectacle est pratiquement pleine. Chacun s’étant confortablement assis. Attendant uniquement la belle voix qui retentira. Tel un rossignol chantant à la fenêtre. 20h15. Musiciens et choristes vont leur entrée sur la scène. Suivi de Sanzy Viany avec la chanson « Meteuh » (Je suis fatiguée). La chanson qui l’a révélée. Pour qui connaît la douloureuse période qu’elle a traversé après le décès de son « Faser », il n’y avait pas mieux pour ouvrir ce bal. Une sorte de défoulement et d’hommage. Désormais bien en place, Sanzy Viany peut enfin nous dire en chanson : « Bine tchama » (Nous sommes ensemble). Sa voix tonitruante chantonne maintenant les nouveaux morceaux du nouvel opus. Le public avec. Certains sont d’ailleurs partis de Yaoundé pour se retrouver ici. Question de poursuivre l’aventure qui a débuté à l’IFC de Yaoundé le 26 septembre 2014. Le son et les lumières sont réglés comme une horloge. Les musiciens confirment le travail fait en amont. La chorégraphie mis en place séduit. Le décor (avec ses colis et tissus suspendus sur la scène ainsi que les trois tabourets soigneusement disposés sur le podium) reflète la beauté cachée de l’Afrique. Un soir au village (sans lampe tempête malheureusement). Il y a de quoi plonger dans les souvenirs. Mais comment avec ces mélodies qui vous tiennent en haleine à chaque seconde.

Ouf ! Un intermède. Mais rien ne change en réalité. Que ce soit le jeune Iker qui, dans sa langue Bassa et sur une mélodie de Ruth Kotto, regrette le départ sans cesse des jeunes ou la chanson « Assimba » exécuté par les choristes sur un air de raggae, la cadence a été maintenue. Ceci jusqu’au retour de Sanzy Viany sur la scène. Les pieds nus comme la feu diva Cesaria Evora, elle chante « Sitima » sur un air de Salsa. Que dire des chansons comme « Me yen », « Graver ma pierre » et « Mpang minga » qui a levé presque toutes les femmes qui se sont muées en danseuses de circonstance dans la salle. Je ne vous dis pas pour les hommes. Elle fut belle la soirée. Le standing ovation a suivi. « Le soleil de la Lékié » est prêt à briller sous d’autres cieux comme ce fut le cas au lendemain de la sortie de son premier album « Akouma ». Abui tching l’artiste pour ce show. « Ossu » Sanzy Viany !

© CamerPost – Frank William BATCHOU

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Cameroun – Concert : La maestria de Sanzy Viany à Douala – 21/10/2014"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Marie Jacob Amougou

Waow, reconnaissance tant méritée petite soeur… i’m so proud of u

Enangue Marie Rose

Sanzy pardon reviens nous vite à Douala stp.J’ai adoré le spectacle et la pureté de ta voix,la chorégraphie,la présence scénique remarquable,ta expression fluide et limpide.Tu as prouvé qu’on peut à la fois être artiste et intellectuelle.Je te dis ossu et j’ai était ravie de Nyam le kam avec toi pendant le concert.Tu es talentueuse et je t’encourage á travailler plus pour l’image du Cameroun et particulièrement pour la lekié pour qui tu es une #pangmininga#et nous toujours #a ntchama# et tu iras seulement Ossu

Mbollo Ian

Marie Rose Enangue a tout dis,merci encore pour le chaud donne a douala,merci a tes choristes a toute ton equipe.Ngoan i dzinguene é atangana pilmine ve OSSU.

Mairama Oumarou

ossuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu Ossu Mbollo, bi bese leu neu minpang mibininga

wpDiscuz