Cameroun – Commerce avec le Nigeria : l’offensive s’impose

Des contours du premier forum des affaires Cameroun - Nigeria à Abija dévoilés | Illustration/DR
Des contours du premier forum des affaires Cameroun – Nigeria à Abija dévoilés | Illustration/DR

Le Cameroun entend mettre à profit le prochain forum d’affaire d’Abuja pour tirer le meilleur du vaste marché de sgaroua-boulai-camions-bloqueson grand voisin.

Première puissance économique du continent africain depuis quelque temps, le Nigeria représente, depuis 2015, un marché de plus de 187 millions de consommateurs. La proximité de ce géant voisin, avec qui le Cameroun partage une frontière de près de 2000 km, devrait constituer pour notre pays une formidable opportunité en matière économique et commerciale. Seulement, les échanges commerciaux entre les deux économies restent déséquilibrés au détriment du Cameroun. Selon les statistiques de la direction des affaires économiques du ministère des Finances, le Nigéria a été le deuxième fournisseur du Cameroun, avec respectivement 13,8 et 17,9 % des importations camerounaisesen 2013 et 2014 derrière la Chine (14,3 et 18 %). Une tendance qui devrait se renforcer, quand on sait que la dévaluation de la monnaie nigériane, le Naira, est entrée en vigueur le 20 juin dernier.Avec comme effets immédiats : un coup de fouet aux exportations nigérianes vers le Cameroun, corollaire de la diminution des prix des marchandises importées du Nigeria sur nos marchés ; et une aggravation du déficit commercial du Cameroun vis-à-vis du Nigeria.

Côté camerounais, tout est néanmoins mis en œuvre en vue de capitaliser la coopération économique en construction entre le Cameroun et le Nigeria. La détermination du gouvernement, depuis quelques années, à relever la contribution nationale aux échanges commerciaux avec le Nigeria voisin, est en effet manifeste, et n’a été que légèrement entamée par l’insécurité entretenue à sa frontière nord-ouest par la secte terroriste BokoHaram. C’est dans cette optique qu’à l’occasion de la 6egrande Commission mixte Cameroun-Nigeria tenue à Yaoundé du 9 au 11 avril 2014, une plateforme juridique entre les opérateurs économiques des deux pays a été mise sur pied. Présentant aux hommes d’affaires camerounais l’accord commercial signé le 11 avril 2014, le ministre du Commerce, Luc Magloire MbargaAtangana leur avait fait observer entre autres que « les exportations sont des opportunités d’affaires pour le Cameroun » ; que « le Nigeria est un marché solvable et liquide » ; et que l’accord signé ouvrait « une nouvelle ère de coopération économique et commerciale avec le grand voisin, le Nigeria ». L’engagement des deux pays à aller plus loin dans le renforcement de leur coopération économique a été réaffirmé à l’occasion de l’échange de visites d’Etatentre les présidents MuhammaduBuhari (du 29 au 30 juillet 2015 à Yaoundé) et Paul Biya (du 3 au 4 mai 2016 à Abuja).

Le gouvernement et le secteur privé travaillent d’arrache-pied à l’élaboration de la meilleure stratégie pour aller effectivement à la conquête du vaste débouché commercial que représente le Nigeria voisin. En prélude au forum des affaires Cameroun-Nigeria qui devrait se tenir à Abuja au courant de novembre prochain, une réunion interministérielle élargie au secteur privé s’est tenue mercredi 13 juillet dernier à Yaoundé, autour du ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, Louis Paul Motaze. Il s’est agi, au cours de cette réunion préparatoire au forum économique d’Abuja, de présenter aux participants les enjeux de ce forum d’affaires. Toutes choses dont l’heureux aboutissement devrait permettre à l’économie camerounaise de passer à l’offensive et de pouvoir tirer le meilleur parti des opportunités qu’offre le vaste marché nigérian.

Source : © Cameroon Tribune

Par Augustin FOGANG

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz