Cameroun – Clandestinité : 75 collèges fermés dans le Mfoundi

75 collèges fermés dans le Mfoundi | Illustration/DR
75 collèges fermés dans le Mfoundi | Illustration/DR

Le Minesec leur reproche le non-respect des procédures de création et d’ouverture.

Situés dans l’arrondissement de Yaoundé 7, département du Mfoundi, l’Institut Monseigneur René Grafin et Genius Bilingual Academy, ne sont pas autorisés à recruter des élèves pour l’enseignement secondaire général, pour la rentrée scolaire prochaine. Le Minesec, Ernest Ngalle Bibehe, qui signe l’arrêté de fermeture du 12 août 2016, leur reproche « la violation des formalités légales de création et d’ouverture » des établissements scolaires. Dans un autre arrêté signé le même jour, 73 autres établissements scolaires (ou de formation privée) disséminés à travers la république, sont frappés d’interdiction de fonctionner, toujours pour « violation des formalités légales de création et d’ouverture des établissements scolaires ». Ces deux textes sont la conséquence du rapport d’une « mission conjointe d’examen et de clarification de la situation administrative de certains établissements privés présumés clandestins » qui a pré- paré l’année scolaire 2016/2017.

Dans le détail, 22 établissements ont été fermés dans le Littoral, 21 autres dans le Sud-Ouest (le département enclavé du Kupe Manenguba en compte 11), 14 dans le Centre,

10 dans le Nord-Ouest, 03 à l’Est, 02 à l’Ouest et 01 dans le Sud. C’est dire que quand ils existent, les entrepreneurs sco- laires du septentrion respectent la loi. La plupart des établissements fermés portent des noms qui les apparentent aux églises, notamment dans la région anglophone.

Source : © Le Jour

Par F.K.

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Cameroun – Clandestinité : 75 collèges fermés dans le Mfoundi"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Serge Ndengue

Chaque année ? Tchuiip

Rodrigue Claude Bonjawo Bonjawo

Puisque les établissements clandestins ouvrent aussi chaque année. Le combat est permanent.

Rodrigue Claude Bonjawo Bonjawo

Puisque les établissements clandestins ouvrent aussi chaque année. Le combat est permanent.

Jean Noel Atangana Avezoo

Le business

Jean Noel Atangana Avezoo

Le business

Anne Ngo Yop

c’est du bruit ils vont fonctionner apres le tsoko, makalapati,chaque annee meme chansson,citez nous un etablis ferme hermetiquement !!

wpDiscuz