Cameroun : Chute drastique du prix du poulet

Chute drastique du prix du poulet au Cameroun | Photo d’illustration

Le prix du poulet dans les marchés camerounais connait une diminution sans précédent, puisque des vendeurs proposent un lot de trois volailles à 5 000 FCFA ce que les uns et les autres qualifient d’une « opération de braderie », a constaté vendredi APA sur place à Douala.

Au marché de la volaille à New-Bell dans le deuxième arrondissement, le poulet de chair est vendu à très bas prix.  Vendu habituellement à 3 500 FCFA, il est actuellement proposé à 1800 francs CFA, « avec possibilité de l’acheter à 1500 francs CFA ».

Pour écouler leurs produits, certains commerçants vont même plus loin en proposant trois poulets à 5 000 FCFA.

Les vendeurs aux abois parlent d’une très grande quantité de poulets dont les prix baissent au fil des jours. « Nous sommes obligés de « liquider » les poulets, sinon on perd énormément », regrette un des vendeurs.

« Nous avons cassé les prix du poulet à cause de l’abondance du produit dans nos fermes. Après le phénomène de la grippe aviaire, la plupart de fermiers ont produit tellement de poules qu’ils en gardent encore un grand stock », a expliqué un vendeur de poulets au marché Central de Douala.

Dans d’autres marchés de la ville de Douala, c’est le même scénario. Le poulet de chair et les pondeuses sont bradés les marchands envahissant mêmes les abords des sites pour proposer leurs produits aux passants.

Grippe aviaire

« Avant, nous avions des clients venant de la sous-région, notamment du Gabon et de la Guinée équatoriale. Mais depuis, ces frontières ont été fermées à cause de l’épizootie de la grippe aviaire », a déclaré une commerçante.

Une cliente rencontrée au marché de la volaille à Douala dit avoir fait une « bonne opération », fait plutôt rarissime pour ce produit très prisé par les ménages.

« J’en ai pris cinq à 12 500 FCFA seulement et ce sont de gros poulets », se réjouit-elle, soulignant qu’en période de fêtes, ces mêmes poulets lui auraient coûté environ 20 000 FCFA.

Entre les mois de mai et septembre 2016, une épidémie de grippe aviaire a décimé des milliers de poulets, avant la survenue d’une hausse des prix du poulet lors des fêtes de fin d’année.

La chute drastique du prix du poulet observée actuellement au Cameroun est un fait plutôt rare.

© CAMERPOST avec © APA