CEMAC : Christine Lagarde invitée dans les discussions menées dans une réunion d’urgence sur les défis économiques

Christine Lagarde invitée dans les discussions menées dans une réunion d’urgence sur les défis économiques de la CEMAC | PHOTO YUYA SHINO, ARCHIVES REUTERS

Christine Lagarde, la directrice générale du FMI est arrivée au Cameroun, où se tient ce 23 décembre, une rencontre d’urgence, des présidents des pays membres de la CEMAC.

Sa présence confirme l’option prise par le président camerounais, Paul Biya, d’associer l’institution multilatérale à la validation des solutions qui permettront de faire face aux chocs économiques de la sous-région.

Le chef de l’Etat Camerounais a reçu Mme Lagarde durant près d’une heure avant le début de la rencontre, et a expliqué dans son allocution d’ouverture, qu’il avait estimé utile d’inviter la DG du FMI, qui de sa position peut apporter de « précieux conseils » à l’effet de trouver un consensus sur les défis actuels de la sous-région.

Plusieurs pays africains dans la situation de la zone CEMAC ont sollicité un appui du FMI. Le Benin est en discussion actuellement pour une facilité de précaution, la Côte d’Ivoire, malgré sa forte croissance, est parvenue à un accord avec l’institution, pour contenir les chocs exogènes, l’Egypte a obtenu 12 milliards $ et le Mozambique a rouvert les discussions avec le FMI.

Ce choix ne semble pourtant pas de l’avis de tous les dirigeants de la sous-région. Selon Intégration, un magazine camerounais proche des milieux de la diplomatie sous régionale, le président Denis Sassou Nguesso serait plus favorable à l’implémentation d’une stratégie endogène dans le cadre du Programme des réformes économiques, monétaires et financières en zone Cemac (PREF-Cémac).

Source : © Investir Au Cameroun