Cameroun – CHRACERH : le « Voir bébé » de Chantal Biya

Le « Voir bébé » de Chantal Biya | Ph. © CT

La première dame a effectué une visite de la formation sanitaire spécialisée en reproduction humaine, hier, dans le cadre de son tout premier Arbre de Noël.

Cela fait exactement cinq mois que Hadja Mammadjam, Paul Salomon et Chantal Nathalie sont venus au monde au Centre hospitalier de recherche et d’application en chirurgie endoscopique et reproduction humaine Paul et Chantal Biya (Chracerh). Par la magie de la science et la grâce de Dieu. Neuf semaines exactement aussi après l’inauguration du centre, par l’épouse du chef de l’Etat. Depuis, d’autres naissances ont suivi. Une vingtaine au total, dont deux paires de jumeaux.

Et comme le veut la tradition africaine, Mme Chantal Biya est allée « voir » les nouveau-nés hier 21 décembre 2016, rassemblés pour l’occasion au Chracerh. Et à l’image des rois mages visitant le Christ, c’est les bras chargés de cadeaux que la première dame a fait connaissance avec ces « bouts de choux ». Dans les grosses valises bleues, roses, blanches ou mauves : chaussons, chaussures, vêtements, biberons, jouets et autres nécessaires pour bébé. Et tout à côté, des bouquets de fleurs naturelles chatoyantes et d’autres paquets enveloppés dans du papier cadeau aussi.

Arrivée au sein de la formation hospitalière aux environs de 13 heures, Mme Chantal Biya a été accueillie par le ministre de la Santé publique, André Mama Fouda. C’est après avoir écouté un chant de la chorale du Chracerh et un poème en son honneur, déclamé au nom des nouveau-nés de l’hôpital, qu’elle a entrepris la visite des services d’hospitalisation. Sous la conduite du Pr Jean-Marie Kasia, administrateur-directeur général du Chracerh. Etage par étage, pièce par pièce, Mme Chantal Biya a fait le tour, sourire aux lèvres, détendue. A chaque étape, elle a pris les bébés dans ses bras, les couvrant de câlins, s’enquérant de leur évolution, de l’état de santé de chacun : mère et enfant. Intense moment d’émotions pour les mères. Une a d’ailleurs fondu en larmes, cajolée par la première dame.

Le Chracerh est un hôpital de haut niveau dédié à la femme camerounaise, offert par le couple présidentiel. Opérationnel depuis 2015, il a déjà enregistré une série de 25 grossesses pour vingt accouchements. Cinq autres, âgées de cinq-six mois, se poursuivent. Le tout premier Arbre de Noël de l’institution s’est déroulé hier en présence de membres du gouvernement en charge des secteurs sociaux, des autorités administratives et religieuses, ainsi que d’invités spéciaux. Grand moment de communion avec les parents, les familles, le personnel hospitalier et les populations de Ngousso.

Source : © Cameroon Tribune

Par Yvette MBASSI

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Cameroun – CHRACERH : le « Voir bébé » de Chantal Biya"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Prosper Sanwa

Happy first Lady in her different actions undertaken through the national triangle in favour of impoverished Cameroonian social classes. The work is appreciable in its extents

wpDiscuz