Cameroun – Chirurgie endoscopique : le CHRACERH enfin opérationnel – 17/04/2015

Professeur Jean Marie Kasia, président de la société  africaine de chirurgie endoscopique et  administrateur directeur général  du CRACERH | Photo d'archives
Professeur Jean Marie Kasia, président de la société africaine de chirurgie endoscopique et administrateur directeur général du CRACERH | Photo d’archives

 

Le centre hospitalier de recherche et d’application en chirurgie endoscopique et reproduction humaine (CHRACERH) a officiellement lancé son programme d’intervention chirurgical endoscopique.

Les femmes souffrant de problème de fertilité ont désormais une structure publique spécialement dédiée. Le centre de Yaoundé est désormais opérationnel et fonctionnel. Les premières interventions endoscopiques ont été pratiquées le mardi 14 avril 2015. Une dizaine de femmes sont tour à tour passée sur la table. Il importe de souligner que la chirurgie endoscopique est une intervention qui se fait par de petits orifices. Soit à travers le ventre (laparoscopie), soit par les voies génitales (hystéroscopie). De l’avis du professeur Jean Marie Kasia, président de la société africaine de chirurgie endoscopique et par ailleurs administrateur directeur général du CRACERH, l’occasion est donné à la structure dont-il a la charge de monter en puissance. « Il fallait passer par cette étape pour montrer que l’hôpital fonctionne déjà bien, d’autant plus les premières consultations ont commencé en avril 2014. Maintenant que c’est parti, je pense que c’est tout au bénéfice de la femme camerounaise en particulier et africaine en générale », précise t-il. Le lancement des activités du CRACERH a servi de prétexte à l’ouverture d’un atelier de cinq jours sur la chirurgie endoscopique en gynécologie, placé sous le thème : « Formation intensive sur les sutures laroscopiques ». Les enseignements ont rassemblé les participants venus de divers pays. L’objectif était de former le maximum possible de gynécologues afin de les mettre à la page des dernières avancées technologiques en la matière. Il est en outre question pour ces participants, de mieux prendre en charge la santé de la femme à travers la connaissance et la maîtrise de toutes les astuces autour de la chirurgie endoscopique.

© CamerPost – Hakim ABDELKADER

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz