Cameroun – Chirurgie de la main : le 1er congrès international se tient à Douala

La greffe des deux mains réalisée par l'équipe du docteur Dubernard, à Lyon en 2000. | © REUTERS/Robert Pratta/Illustration
La greffe des deux mains réalisée par l’équipe du docteur Dubernard, à Lyon en 2000. | © REUTERS/Robert Pratta/Illustration

Du 22 au 24 février 2016 des spécialistes venus d’Europe, des Antilles et du continent africain échangent à Douala autour de la chirurgie de la main. Une pratique inconnue tant des professionnels de la santé que des populations au Cameroun en particulier et en Afrique noire francophone en général.

Organisé par le Centre de Chirurgie de la Main et des Paralysies de Douala seul centre spécialisé en chirurgie de la main du Cameroun, le premier congrès international en la matière est ouvert à tous les professionnels de la santé, de l’étudiant en filière de santé en passant par les infirmiers, sages-femmes, kinésithérapeutes, médecins généralistes jusqu’aux pédiatres, anesthésiste-réanimateurs, neurologues et chirurgiens.

 Les thèmes retenus sont les urgences traumatiques, les malformations congénitales de la main, les paralysies obstétricales du plexus brachial (paralysies du bras à la naissance), la main de l’hémiplégique et l’anesthésie locoregionale du membre supérieur. Toutes les disciplines médicales et paramédicales sont en train d’être édifiées. Une large place est laissée aux questions d’assistance. Des sessions vidéo de techniques chirurgicales ou d’examen clinique sont prévues dans le programme. Sans oublier un forum grand public sur les paralysies obstétricales du plexus brachial.

Selon le Président du comité d’Organisation, Dr Hugues Tiemdjo : « le but est de faire connaitre la spécialité aux professionnels de la santé ainsi qu’à nos populations, de susciter un engouement pour cette spécialité chez nos jeunes confrères, sensibiliser sur les différentes pathologies pouvant être prise en charge sur place et prodiguer des conseils pour la prévention ». Camerpost qui a suivi de bout en bout les exposés, a appris que pour André Mama Fouda, Ministre de la Santé publique, ayant présidé l’ouverture des travaux hier, « la chirurgie de la main est considérée comme un problème de santé publique au Cameroun ». Autrement dit, la main prolongement du cerveau, organe de sens et outils précieux mérite d’être prise en charge correctement afin de limiter au maximum les séquelles et handicaps majeurs que les citoyens continuent malheureusement à voir dans les pays. Le congrès en question s’inscrit également dans le développement d’une médecine de proximité.

© CAMERPOST par Linda Mbiapa

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz