Cameroun : Le Chinois Tianyuan Constructions décroche 2,6 milliards de FCfa pour aménager une plage à Kribi

Le Chinois Tianyuan Constructions décroche 2,6 milliards de FCfa pour aménager une plage à Kribi au Cameroun | Illustration/DR
Le Chinois Tianyuan Constructions décroche 2,6 milliards de FCfa pour aménager une plage à Kribi au Cameroun | Illustration/DR

Le gouvernement camerounais vient de confier à la société chinoise Tianyuan Constructions Group Ltd, le contrat pour l’aménagement et l’électrification de la plage de Ngoye dans la cité balnéaire de Kribi, au Sud du pays. Ce contrat sera exécuté, apprend-on officiellement, dans un délai de 8 mois et demi, à compter de la date de notification du contrat à la société attributaire.

D’un montant total de 2,6 milliards de francs Cfa, les travaux d’aménagement et d’électrification de la plage de Ngoye seront exécutés dans le cadre du Projet de compétitivité des filières de croissance (PCFC), piloté par le Comité de compétitivité, organisme placé sous la tutelle du ministère camerounais de l’Economie.

Financé à hauteur de 15 milliards de francs Cfa par la Banque mondiale, sur une période de 6 ans, le PCFC a pour but de contribuer à la croissance des filières de la transformation du bois et de l’écotourisme au Cameroun, à travers des investissements et des financements directs aux opérateurs. Grâce à des formations et des réformes, le PCFC vise également l’amélioration de la compétitivité et de l’environnement des affaires dans lesdites filières.

L’aménagement de la plage de Ngoye est jusqu’ici le projet majeur du PCFC dans le secteur de l’écotourisme. Dans cette composante, apprend-on de bonnes sources, sont également prévues des actions telles que «le développement de la zone de l’écotourisme autour de la ville de Buea (dans le Sud-Ouest, Ndlr) et le développement du tourisme de vision du gorille dans le parc national de Campo Ma’an», situé dans la région du Sud.

Ces dernières années, c’est la filière bois qui a focalisé le plus d’attention dans le cadre de ce Projet, avec notamment la mise en place toujours attendue de deux clusters bois dans la région forestière de l’Est et dans une banlieue de la ville de Yaoundé, la capitale du pays.

Source : © Investir Au Cameroun

Par Brice R. Mbodiam