Cameroun : La Chine dans le peloton de tête des importateurs du bois

La Chine dans le peloton de tête des importateurs du bois camerounais | Photo d’illustration

La Chine est devenue depuis quelque temps l’un des principaux importateurs du bois camerounais, rivalisant sérieusement avec l’Union européenne (UE), rapportent des Organisations non gouvernementales (ONG) œuvrant pour la préservation de l’environnement.

A en croire la Plateforme forêt et communauté (PFC) un regroupement d’ONG qui milite pour la gouvernance forestière, la Chine est devenue l’un des principaux importateurs du bois camerounais, avec « près de 2,5 millions de m3 de produits forestiers » importés sur la période 2009-2014, dont environ 85 pour cent en grumes ».

Exploitants forestiers

Cette croissance des exportations du bois camerounais vers la Chine n’est pas fortuite car « l’orientation des exportations de bois camerounais vers le marché chinois tient au fait qu’il n’existe pas véritablement un mécanisme contraignant d’assurance de la légalité des bois et produits dérivés entre la Chine et les pays producteurs », soutient la Plateforme forêt et communauté.

La zone UE, marché jadis prisé par les exploitants forestiers en activité au Cameroun, est entrée en vigueur, l’Accord de partenariat volontaire (APV) du Plan d’action sur l’application des réglementations forestières, gouvernance et les échanges commerciaux (FLEGT), qui est un mécanisme rigoureux visant à s’assurer de la légalité des bois et autres produits dérivés exportés vers les territoires des pays constituant l’Union européenne.

© CAMERPOST avec © APA