Cameroun : le chef de l’Etat modifie la Loi de finances 2017

Cameroun : le chef de l’Etat modifie la Loi de finances 2017

Le gouvernement camerounais est autorisé à négocier, et éventuellement à conclure au cours de l’exercice 2017, à des conditions sauvegardant les intérêts financiers de l’État ainsi que sa souveraineté économique et politique, des emprunts concessionnels de montants globaux respectivement de 500 milliards FCFA et de 12.000 milliards FCFA, a-t-on appris au terme d’une ordonnance du président de la République Paul Biya.

Cette mesure modifie et complète certaines dispositions de la loi du 14 décembre 2016 portant Loi de finances du pays pour l’exercice 2017. Elle confirme ainsi les difficultés économiques que connaît actuellement le Cameroun, marquées notamment par la chute continue des cours du pétrole à l’international et le coût de la guerre contre la secte islamiste Boko Haram.

Selon les dispositions initiales de la Loi de finances 2017, les ressources attendues au titre des emprunts et dons se chiffrent à 1230,5 milliards FCFA, contre 1248,2 milliards en 2016, soit une diminution de 1,4%.

Lesdites ressources comprennent 585 milliards FCFA de prêts et 85,5 milliards FCFA de dons, dont 45,5 milliards FCFA au titre du Contrat de désendettement et de développement (C2D) conclu avec la France, auxquels il faut ajouter l’émission des obligations par l’État à hauteur de 300 milliards FCFA et 260 milliards FCFA provenant des prêts bancaires.

© CAMERPOST avec APA

PARTAGER