Cameroun – CEMAC : La carte bancaire GIMAC entre en service le 29 janvier

Valentin Mbozo’o, directeur général du Groupement interbancaire monétique de la sous-région (GIMAC) | Archives/DR
Valentin Mbozo’o, directeur général du Groupement interbancaire monétique de la sous-région (GIMAC) | Archives/DR

La carte de retrait de fonds et de paiement sur les terminaux électroniques entrera en service le 29 janvier sur le marché de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), selon une annonce faite lundi au journal camerounais Le Quotidien de l’Economie par le directeur général du Groupement interbancaire monétique de la sous-région (GIMAC), Valentin Mbozo’o.

Le lancement de ce produit, pour lequel 250.000 cartes ont déjà été commandées par les banques déjà certifiées, aura lieu dans la capitale camerounaise, Yaoundé.

Le GIMAC vise ainsi, à fin 2016, l’intégration de la majeure partie de ses membres pour le parachèvement de la mise en place de l’infrastructure interbancaire de l’écosystème des paiements électroniques dans les pays membres de la CEMAC que sont le Cameroun, le Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale, le Tchad et la République centrafricaine.

En fin septembre 2014, au terme de l’assemblée générale du comité de direction du GIMAC tenue à Libreville (Gabon) le gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC), Lucas Abaga Nchama, avait souhaité que ce produit devienne l’instrument de paiement par excellence dans la sous-région.

Mis en place en début juin 2012, le GIMAC est un groupe d’intérêt économique intervenu après la fusion de l’Office monétique de l’Afrique centrale (OMAC) et la Société monétique de l’Afrique centrale (SMAC) avec pour objectif la création d’une plateforme monétique sous-régionale afin d’optimiser le traitement des transactions entre les institutions financières de la zone.

© CAMERPOST avec © APA