Cameroun – Fête de l’unité nationale édition 2016 : comment obtient-on une médaille ?

Réception d'une médaille du Ministre du travail et de la sécurité sociale du Cameroun | Illustration/OAPI
Réception d’une médaille du Ministre du travail et de la sécurité sociale du Cameroun | Illustration/OAPI

Alors que la grande chancellerie des ordres nationaux se prépare pour l’examen des différentes demandes d’obtention de médailles pour le compte de la célébration de l’édition 2016 de la fête de l’unité nationale, nombreux sont ceux qui ignorent tout du processus conduisant aux différentes distinctions.

Dans les tous prochains jours, la grande chancellerie des ordres nationaux dirigée par Peter Mafany Musonge sera réunie à Yaoundé pour désigner ceux qui méritent d’arborer une médaille. Il importe de souligner qu’au Cameroun, on distingue quatre ordres pour les civils notamment : l’ordre de la valeur ; l’ordre du mérite ; l’ordre du mérite agricole et l’ordre du mérite sportif. Pour se voir décerner une distinction dans l’un de ses ordres, ils existent diverses procédures. Le personnel qui sollicite une médaille peut saisir par écrit la grande chancellerie des ordres nationaux et expliquer pourquoi il estime qu’une médaille doit lui être décernée. La hiérarchie ou les hauts responsables d’une structure précise peuvent également saisir la grande chancellerie et initier une procédure de demande de distinctions pour le personnel. Les autorités administratives (Ministres, Gouverneurs, préfets et sous-préfets) peuvent si elles le souhaitent entreprendre la même démarche. Les critères généralement pris en compte dans l’étude des dossiers sont l’ancienneté, la probité, la responsabilité la contribution pour la nation et les actes exceptionnels. C’est pourquoi il n’est pas rare de remarquer que des distinctions soient attribuées à des jeunes qui excellent dans un domaine précis. Mais les médailles d’honneur du travail sont particulières parce qu’elles tiennent spécifiquement compte de l’ancienneté. Il importe de souligner qu’aucune somme d’argent n’accompagne l’obtention d’une médaille. Parfois la hiérarchie de celui qui reçoit la médaille lui octroie une petite enveloppe mais cela n’est pas obligatoire.

Les forces de sécurité et de défense ont elles aussi leurs distinctions. Il s’agit des médailles d’honneur de la vaillance et de la force publique.

Chaque médaille est accompagnée d’un petit signe distinctif qui s’accroche comme pin’s sur le vêtement. La couleur et la forme de ce petit signe dépendent de la nature de la médaille. Très souvent il s’agit des couleurs du drapeau national. Ainsi le petit signe rond et rouge que les hauts responsables arborent sur les costumes n’est nullement un signe d’appartenance à un ordre ésotérique.

© CAMERPOST par Hakim ABDELKADER